Découverte du Maroc en camping-car

Bonjour et Bienvenue sur notre forum des camping-caristes, quatre-quatreux, caravaniers ou autres... Amoureux du MAROC !!!

Afin de pouvoir profiter pleinement et GRATUITEMENT de notre forum, en consultant toutes ses RUBRIQUES, il est vivement conseillé :
  • soit de vous
    CONNECTER en vous identifiant, si vous êtes déjà inscrit sur le forum
  • soit de vous
    ENREGISTRER pour créer votre compte sur le forum en choisissant un "Nom d'utilisateur" encore appelé "PSEUDONYME" ou "PSEUDO" qui sera votre seule identité visible sur le forum, puis ensuite, de vous "Présenter"
Toutes les rubriques deviendront alors rapidement consultables en fonction de votre participation à la vie de notre forum.

A très bientôt... sur le forum !

L'administration.

Découverte du Maroc en camping-car

/
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Informations sur les différents GUIDES 2020/2021
Sous le regard des étoiles: le Maroc Logo2014
Si vous avez envie de partager Amitié et Convivialité,
Venez rejoindre l'équipe sympa de l'Amicale :
c'est
ICI

Les 04, 05, 06 septembre 2020,

Nous nous retrouverons à DUSSAC (24)

pour le 15ième anniversaire du forum.


L'amicale du forum a organisé
une rencontre printanière au MAROC, ouverte à tous les membres du forum,
du lundi soir 11 mars 2019 au vendredi matin 15 mars 2019.

Voir ce SUJET .

Partagez
 

 Sous le regard des étoiles: le Maroc

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
jean66
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
jean66

Masculin Inscrit le : 19/02/2006
Messages : 163
Ville/Région : le boulou 66

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: Sous le regard des étoiles: le Maroc   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime17.11.10 12:16

novembre 2010

SOUS LE REGARD DES ETOILES : LES NOMADES

Lundi matin, départ d’Azrou sous un ciel orageux.
Nous montons sur le plateau, du moyen Atlas, situé à une altitude de 2000m en traversant la forêt de cèdres sans apercevoir un seul singe magot.
Et nos croutons alors !!!
Alors que nous craignions la neige nous découvrons un ciel dégagé et un vent glacial.
Ce plateau long de 70km n’est habité que par de rares bergers.
A l’approche de SAIDA on aperçoit le haut atlas déjà bien enneigé.
Puis nous plongeons vers la vallée du ZIZ habitée par les ZIZIS
La vallée est splendide.
Le serpentin vert, de la très longue palmeraie, s’étend sur plusieurs dizaines de kilomètres vers le désert, mais elle n’est large que de quelques dizaines de mètres.
De petits villages se sont installés sur les éboulis rocheux afin de préserver le maximum de terres cultivables.
Les cultures s’effectuent sous les palmiers qui protègent ainsi les plantations d’un soleil trop ardent (comme dans les oasis)
C’est ici que l’on cueille les meilleures dattes du pays. Nous ne sommes plus qu’à une altitude de 800m et nous avons gagné une dizaine de degrés.

Nous posons notre camion à TISSIRT prés de la source bleue de MESKI pour continuer demain vers l’est en direction de BOUARFA puis FIGUIG à la frontière ALGÉRIENNE.

Région déshéritée parmi les plus désertées.

le lendemain

350km sur un plateau uniforme et aride (une hamada) à une altitude de 1000m.

La route étirée sur un océan de pierres est monotone à souhait, pas âme qui vive, pas de végétation.
Pas de station d’essence sur cette distance mais 2 villages à 100 et 200km.

En avançant tranquillement je songe à notre premier voyage sur cette même route. Après 400km nous étions arrivés à FIGUIG. Une grande oasis, sympa. mais pas de quoi faire un aussi long détour.
Après 3 jours nous sommes repartis vers le village d’ICH à 100km de Figuig. Petite oasis de 300 âmes et autant de chèvres. Un peu d’électricité le soir par un groupe électrogène. Un petit poste militaire où nous avons été accueilli. C’était un samedi le village était désert et l’école fermée.
Une des rares situations où nous n’avons pas eu de véritable contact avec les autochtones.
Dés dimanche nous décidions de repartir en nous disant que le déplacement n’en valait pas la peine. Il est vrai que 4 jours…..

Deux heures plus tard nous nous arrêtons pour déjeuner sur une petite butte.
Au loin dans la plaine une Kaima d’où se détache bientôt 2 petits points noirs et qui se dirigent lentement vers nous.
Une demi d’heure plus tard 2 enfants de 3 et 5 ans .pas plus haut que 3 pommes, nous observent à 100m, puis nous contournent pour nous surprendre par l’arrière. Je les observe dans le rétro. La troupe n’a pas l’air bien courageuse. Notre déjeuner terminé je leur fait signe de venir partager un coca.
Ils s’approchent avec précaution en rasant le ccar.
J’ouvre ma vitre car je ne les aperçois plus, et là stupeur je vois 2 petites menottes qui me tendent 2 œufs, alors que j’attendais la main quémandeuse.
Je tombe de mon piédestal,….. et de toute ma hauteur.
Je me sens tout petit devant mon arrogance face à tant de gentillesse et d'humilité.
Un peu plus tard une jeune fille d’une dizaine d’années nous apporte un bol de lait. La Kaima est à environ 2km de piste. Nous y ferons étape.
C’est le flash, depuis nous y retournons tous les ans et sommes reçus avec un égal bonheur.
L’an dernier, ils avaient organisé un grand méchoui avec tous les bédouins du coin.
J’étais pendant ce temps pris pour le photographe officiel des bédouins.
Le dernier jour, plus d’encre pour mon développeur portable quand s’amènent un bédouin à cheval avec toute sa famille pour se faire photographier. Quand j’acquiesce à leur demande, les 3 enfants, qui portent des baluchons contenants leurs effets du dimanche, les enfilent rapidement.
J’explique au bédouin que le développement c’est pour l’an prochain. Il me répond en souriant « OK choukran ».

à suivre

Revenir en haut Aller en bas
Désertophiles
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
Désertophiles

Féminin Age : 72
Inscrit le : 22/06/2009
Messages : 4670
Ville/Région : Tuchan ( Aude) et Bretagne( Côtes d'Armor)

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: Sous le regard des étoiles: le Maroc   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime17.11.10 13:24



Bonjour Jean,
Je lis toujours avec autant de plaisir tes récits. Avec Nicole Coste le forum a deux conteurs d'exception.
Je suis très étonnée que tu ais trouvé le village de Ich vide. Il y a toujours des enfants ou des jeunes qui jouent au foot près du groupe électrogène. En principe au poste militaire ils vont chercher un habitant du village pour la visite de l'oasis et du vieux ksar. Mais ou étais donc passés tous les habitants?????
Dans cette région les nomades sont vraiment très accueillants,et c'est toujours un régal pour moi de passer un moment dans la tente des femmes même si nous ne parlons pas la même langue. Les yeux, les gestes, les mouvements des corps parlent.
Nous serons dans l'oriental fin mars 2011 et c'est toujours avec beaucoup de plaisir que nous retrouvons nos amis marocains.
Bonne continuation de voyage.
nelly
Revenir en haut Aller en bas
http://desertophiles.blog4ever.com
caribou
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM


Masculin Inscrit le : 05/12/2007
Messages : 1409
Ville/Région : montauban

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: Re: Sous le regard des étoiles: le Maroc   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime17.11.10 13:46

merci
pour ce récit très émouvant et simple je dis authentique

un récit de voyage extrait d'un contes et légendes
d'un autre siècle 'en enlevant l'appareil photo le CCar et le groupe électrogène
'(pourrait on croire ! )
Revenir en haut Aller en bas
rouxfamily
COMITE de GESTION du FORUM
COMITE de GESTION du FORUM
rouxfamily

Féminin Age : 58
Inscrit le : 05/11/2006
Messages : 3143
Ville/Région : proche bordeaux

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: Re: Sous le regard des étoiles: le Maroc   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime17.11.10 14:07

bonjour
magnifique recit, les marocains sont tres accueillants et fideles en amitiés
continue a nous faire rever
Revenir en haut Aller en bas
touareg
Administrateur
Administrateur
touareg

Masculin Age : 77
Inscrit le : 01/09/2005
Messages : 16833
Ville/Région : Dussac Périgord vert

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: Re: Sous le regard des étoiles: le Maroc   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime17.11.10 19:13

ah jean !!!!!
quel plaisir, j'ai beau me méfier Oui
a chaque fois tu arrives a me faire venir les larmes
que c'est beau Je me prosterne...
que tous ces radins qui chipottent le prix d'un kg de tomates lisent cela !!!
ils comprendront ce qu'ils loupent vraiment, ce pays est vraiment formidable
bon c'est pas tout ça, mais surtout n'oublie pas de nous raconter la suite
amicalement
emile
Palmier


Amicalement Palmier
Emile.




Sous le regard des étoiles: le Maroc 2017-t10
Revenir en haut Aller en bas
Josi
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
Josi

Féminin Age : 69
Inscrit le : 26/09/2008
Messages : 4030
Ville/Région : Suisse - Lausanne

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: Re: Sous le regard des étoiles: le Maroc   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime17.11.10 19:24

Bonsoir Jean,
C'est que du bonheur Merci Pour ces magnifiques récits...On a hâte de lire la suite..
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
http://josijean.over-blog.com
jean66
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
jean66

Masculin Inscrit le : 19/02/2006
Messages : 163
Ville/Région : le boulou 66

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: Re: Sous le regard des étoiles: le Maroc   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime18.11.10 11:53

Merci à toutes et à tous vous êtes formidables mais n'en jetez pas trop.

La suite

Nous approchons de BOUARFA, le paysage s’est adouci des falaises et petites montagnes apparaissent au loin de part et d’autre de la route. Qui dit montagne dit de l’eau à proximité, et effectivement les premières Kaimas apparaissent avec un troupeau d’une bonne centaine de dromadaires avec des petites Kaimas provisoires.
Quelques maisons de terre d’où un marocain nous fait de grands signes en portant sa main sur le cœur.
(Dans les zones touristiques ils portent leur main devant la bouche avec un geste de fumeur, sans commentaire)
A l’entrée de BOUARFA nous saluons le policier d’un petit geste la main. Il nous répond avec le même signe en portant lui aussi sa main sur le cœur. Je dis à ma mie « j’ai la berlue ? » elle me répond « non tu as bien vu, nous sommes arrivés»
Des gestes francs et sans arrière pensée.

Après Bouarfa encore 60km et j’aperçois un cheval (qu'il me semble reconnaître) à peu de distance de la route. Je m’arrête et cherche la Kaima que je vois à peu de distance.
Je récupère les photos que j’ai tirées chez moi et me dirige vers la Kaima. A mon approche je reconnais bien la jeune fille qui me semblait la dernière fois un peu hostile puis la dame. Je suis sur la bonne piste et je leur remets l’enveloppe contenant les photos que la jeune fille s’empresse de subtiliser en sautillant de bonheur.
Le boss n’est pas là, je continue tranquillement ma route puis j’empreinte une piste pour rejoindre la Kaima de BRAHIM et sa famille.

FAHTA et son plus jeune enfant de 3ans sont seuls quand rapidement, on aperçoit des ombres qui se déplacent à toute allure.
FATiNA, (une dame souriante, ouvre grand ses bras pour nous accueillir)
BRAHIM le boss , position oblige, arrive posément à grand pas.
MOHAMED, le compagnon de Fatina, bien sympathique personnage
Puis TEIFA la jeune fille de 14 ans aujourd’hui, ABDEL 9 ans, HASSAN 7 ans.
Le cercle de famille s’est agrandi d’un membre supplémentaire. Une dame âgée, aveugle.
Ils sont maintenant à 9 (5 adultes et 4 enfants)
La Kaima est divisée en 2 paries, une pour les hommes et une pour les femmes et la cuisine. La séparation est réalisée par un muret de malles où sont entreposées réserves alimentaire, couvertures et vêtements.
Pendant les visites on tend un rideau de séparation.
On y dort à même le sol protégé par des couvertures. L’hiver ne doit pas être facile car il fait très froid même en dormant avec ses vêtements du jour. Ces dames font leur lessive aussi souvent que besoin est.
La cuisinière est un trou dans le sol avec une grille par-dessus sur laquelle repose théière ou chaudron. Au-dessus de ce feu de brindilles un large trou dans le toit de la kaima pour l’évacuation de la fumée. On y trouve aussi une baratte (outre réalisée avec une peau entière de chèvre) pour faire du beurre.
L’éclairage est réalisé par une petite mèche sortant d’une petite bouteille de gaz.
Seul ustensile moderne, un petit four local fonctionnant au gaz et qui sert uniquement à cuire le pain.


Leur troupeau est composé de 300 chèvres et de moutons.
Quelques poules, lapins, dindons. Chats et chiens pour protéger le troupeau des prédateurs pendant la nuit.

Nous passons la soirée dans la Kaima entre verres de the, galettes (pâte feuilletée) que l’on prépare à l’instant.
Le feu est alimenté par des brindilles dont les étincelles s’envolent dans un tourbillon puis se meurent après un instant de liberté au-dessus du trou d’aération de la kaima.
FATiNA sort l’album photos que nous lui avons offert l’an dernier et là les commentaires vont bon train ponctués d’éclats de rires. BRAHIM admire nos photos en les regardant à l’envers.
J’ai des crampes et me décide à sortir un instant. La nuit est noire, couleur d’encre. Sitôt dehors, une masse noire se précipite sur moi, me soulève, me donne un tas d’accolades, me tape sur la tête en riant à gorge déployée choukran…..choukran..
Nous rentrons dans la Kaima et là il se précipite sur ma mie avec autant de force.
-holà holà doucement doucement, elle est fragile ma mie.
Et là, grands palabres, le bédouin anime la soirée en nous désignant.
« Qui c’est çui là ? » Ma mie me glisse « cela doit être le cavalier à qui tu as ramené les photos »
Mais oui il lui ressemble et c’est l’explication de ces effusions, il me semblait bien moins hilare l’an dernier.
Voilà comment le rire transforme son homme.
Avant de rejoindre mon ccar Brahim et Abdellatif veulent m’entrainer prendre le the chez d’autres nomades dans la montagne. On n’y voit goutte, le ccar est à peine visible à 5m. Je leur fais le signe « dodo ccar ». Ils me répondent de la même manière « tu peux faire dodo là-bas ».
On se reçoit souvent le soir quand le bétail est dans l’enclos. Les km ne sont pas un handicap.
Je tiens bon..
Heureusement car…..
Le lendemain matin, pain chaud et thé dés 6h30
A 8h la famille en grand gala nous attend devant la porte du ccar et nous entraine au loin.
Quand nous arrivons à destination une tête toujours aussi hilare nous accueille.
ABDELATIF et sa famille.
L’accueil est chaleureux pour le moins dire.
La jeune fille renfrognée se précipite sur ma mie et veut l’étouffer.

à suivre
Revenir en haut Aller en bas
mimy-84
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
mimy-84

Féminin Inscrit le : 11/11/2008
Messages : 5721
Ville/Région : vaucluse

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: Re: Sous le regard des étoiles: le Maroc   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime18.11.10 11:57

bonjour,

merci pour ces moments d'intense bonheur !!
amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Désertophiles
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
Désertophiles

Féminin Age : 72
Inscrit le : 22/06/2009
Messages : 4670
Ville/Région : Tuchan ( Aude) et Bretagne( Côtes d'Armor)

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: Sous le regard des étoiles: le Maroc   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime18.11.10 12:09



Merci Jean,
C'est fou comme les émotions ressenties quand je suis là-bas, dans l'Oriental, remontent en te lisant. Avec Gérard nous aimons particulièrement ce lieu pour ses paysages et ces rencontres chaleureuses avec des habitants qui ont peu mais qui nous donnent tellement avec leur accueil, leurs sourires,et le grand respect qu'ils ont pour les autres.
Bon j’arrête là,les touches du clavier vont être humides!!!!
Merci pour ce récit.
Nelly
Revenir en haut Aller en bas
http://desertophiles.blog4ever.com
Mickey122
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
Mickey122

Masculin Age : 78
Inscrit le : 10/01/2009
Messages : 1217
Ville/Région : Genève et Pays de Gex

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: Re: Sous le regard des étoiles: le Maroc   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime18.11.10 16:23



Bonjour Jean,

Merci de tes récits tellement touchants et pleins de vérité que tu mets en valeur avec simplicité et humilité.

Que le Maroc serait encore plus beau si tous les voyageurs avaient tes yeux et ton respect.

Bonne continuation avec mes amitiés.

Mickey122.

Revenir en haut Aller en bas
jean66
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
jean66

Masculin Inscrit le : 19/02/2006
Messages : 163
Ville/Région : le boulou 66

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: Re: Sous le regard des étoiles: le Maroc   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime19.11.10 17:35

bonjour à tous


Il y a dans la cour 2 chevaux à la place des mules habituelles, un peu plus loin une vache ? hé ouais en plein désert, poules, chiens, chats, lapins cohabitent tous en liberté.

Dans la Kaima une demi-douzaine de bédouines, auxquelles vont se joindre Fatina et Fana, s’activent pour préparer le repas. L’une tamise la farine qu’elle vient de moudre à la meule, la seconde pétrit la pate du pain pour en faire une douzaine, une troisième prépare la tagine, une autre le bouillon, puis une autre lave les viscères du mouton qu’elle va faire cuire dans le chaudron et la jeune fille nettoie casseroles, chaudrons et les ustensiles que ces dames salissent.
De temps en temps on balance un peu de graisse immangeable que poules et chats se disputent.
Ma mie, prend place au milieu de la cacophonie habituelle des femmes.

Dans la demi-kaima des hommes nous sommes là aussi une dizaine d’hôtes.
Brahim et ses aides préparent les brochettes.
Brochettes de foie entourées de graisse genre crépine.
Elles ressemblent à des balles de ping pong que l’on va passer délicatement au-dessus d’un feu de bois.
C’est tout simplement délicieux, chaque boule devenue translucide éclate dans la bouche en y répandant sa graisse, il reste le petit bout de foie sur la langue.
Abdellatif que je salue au passage nous donnera peut-être le nom de cette friandise
Tout le bloc des viscères bien lavés et sans les boyaux fins est apporté après avoir été cuit dans un bouillon. Brahim les découpent en petits morceaux de 2 cm qu’il distribue main dans la main aux convives.
J’ai un peu plus de mal à avaler les petits bouts de boyau graisseux, j’y mets un peu de sel et cela passe bien mieux.
Là aussi poules et chats font le ménage à distance respectable des pieds du boss.
Entre les plats que l’on mange avec les mains un enfant passe avec une cruche et un rince-mains.
Une soupe commune dans un grand plat avec une cuillère par personne.
Puis un grand plat tagine unique avec la viande et des légumes (carottes, pommes de terre, olives) le tout est bien épicé.
La viande que l’on prélève à la main est succulente.
On s’essuie la main graisseuse dans le pain et on va à la pêche aux légumes avec le morceau de pain.
HASSAN, le maitre des lieux, assis à coté de moi m’incite à me goinfrer et pousse de mon coté les meilleurs morceaux. « la la choukrane, j’arrive plus »Il doit me croire timide comme une gonzesse.
Trois fois du thé : au début, au milieu et à la fin du repas.
Position Bouddha pendant le repas et position Romaine pendant le the. La deuxième position me convient mieux, on est couché sur le coté avec un coussin sous l’aisselle comme appui et j’assiste à leurs palabres en sirotant mon thé.
Après le repas Hassan montre fièrement les photos au format A4 ils est vrai qu'elles sont magnifiques

Déjà la dernière fois je me suis demandé comment ils font pour se réunir si rapidement alors que les Kaimas sont à une aussi grande distance. Le téléphone arabe est vraiment efficace (il s’appelle NOKIA) et il est suspendu au milieu de la kaima. On me demandera par ailleurs de les recharger avec mon allume cigare.

Seigneur et maitre le bédouin règne sans partage.
Quand il s’approche de la kaima la femme s’y précipite pour s’enquérir de ses besoins, les enfants obéissent sans le moindre signe de lassitude.
Le plus souvent il est illettré , mais sait calculer.
Pénétré de la vie rude des nomades il la fait partager à son entourage mais demeure timide devant l’inconnu.

à suivre
Revenir en haut Aller en bas
meed
RESIDENT au MAROC
RESIDENT au MAROC
meed

Masculin Inscrit le : 30/04/2010
Messages : 274
Ville/Région : moulay driss zarhoune

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: Re: Sous le regard des étoiles: le Maroc   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime19.11.10 18:16

salam jean
on s est bien vu a l ecole d abdel.c est ainsi qu on peut decouvrir le mode de vie des habitants et faire en meme temps des rapports humains avec eux
bravo jean pour ton courage et ta modestie
a l annee prochaine inchallah
mohammed
Revenir en haut Aller en bas
touareg
Administrateur
Administrateur
touareg

Masculin Age : 77
Inscrit le : 01/09/2005
Messages : 16833
Ville/Région : Dussac Périgord vert

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: super   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime19.11.10 18:56

merci jean
excuse moi mais j'ai partagé le repas
je m'y suis vu
fantastique Je me prosterne...
encore ....... encore , c'est quand meme autre chose que certaines insanités que l'on balance en ce moment
amicalement
emile
Palmier


Amicalement Palmier
Emile.




Sous le regard des étoiles: le Maroc 2017-t10
Revenir en haut Aller en bas
Désertophiles
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
Désertophiles

Féminin Age : 72
Inscrit le : 22/06/2009
Messages : 4670
Ville/Région : Tuchan ( Aude) et Bretagne( Côtes d'Armor)

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: Sous le regard des étoiles: le Maroc   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime19.11.10 19:17



Tu as bien raison Emile!!! Nous aussi nous avons partagé des moments inoubliables avec les nomades . Quel bonheur et quelle belle leçon d'humilité.
On se sent tout petit face à la joie de vivre des enfants.
Vivement la fin mars.
Nelly
Revenir en haut Aller en bas
http://desertophiles.blog4ever.com
les Pollhuguett's
MODERATEUR
MODERATEUR
les Pollhuguett's

Féminin Age : 75
Inscrit le : 30/12/2009
Messages : 9486
Ville/Région : isere

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: Re: Sous le regard des étoiles: le Maroc   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime19.11.10 21:40

Bonsoir,

Merci Jean, tes récits sont super. Même si ce n'était pas avec de nomades, avons partagé ce genre de repas avec des amis marocains.

Amicalement.


Amicalement.
Sous le regard des étoiles: le Maroc Signat11        Sous le regard des étoiles: le Maroc 2015-h10
"Nous en sommes encore à la fleur de l'âge mais simplement avec quelques pétales en moins"

http://voyages-en-cc-et-randonnees.eklablog.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://voyages-en-cc-et-randonnees.eklablog.com/
jean66
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
jean66

Masculin Inscrit le : 19/02/2006
Messages : 163
Ville/Région : le boulou 66

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: Re: Sous le regard des étoiles: le Maroc   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime20.11.10 12:47

Merci Mohammed cela me va droit au coeur

Fais gaffe Emile si t'as l'estomac fragile .....

Content de vous retrouver Josi et desert...Pool....


Le lendemain après-midi je pars avec BRAHIM chercher de l’eau. Il attelle aux 2 mules un chariot avec une citerne de 300l et nous voilà partis à 7/8 km.
Je découvre un petit château d’eau et une école pour 2 classes au bord de la route.
Un gardien vient ouvrir une vanne, l’école est fermée.

Le chemin du retour est plus lent car le chariot plus 300l d’eau plus 2 bédouins rencontrés en chemin, plus Brahim, plus un enfant plus un ROM Européen cela fait lourd et les 2 petites mules ont du mal dans les ornières. Personne ne pense à descendre.
Au milieu des campements nomades, l’état à construit dans tout le pays de petites écoles d’une ou 2 classes pour les enfants nomades parfois comme ici un petit château ou réserve d’eau. Dans le sud ces écoles sont innombrables mais avec des moyens très modestes. On les distingue facilement car se sont de petits bâtiments de 3m x 6m peints de rose et isolés dans la nature. Notre aide est la bienvenue.
Les enfants de Brahim habitant loin, ils y vont à pieds sans sacs d’école, l’essentiel restant dans la classe. Ils y vont normalement du lundi au jeudi de 8h à 13h et horaire raccourci le vendredi.
Ils acquièrent ainsi les rudiments d'une scolarité hachée et difficile mais souvent précieuse pour la famille. Les meilleurs pourront aller dans un pensionnat dans une grande ville.
Ils sont suivis par un carnet de santé et d’école.
L’après-midi ils gardent le troupeau.
Les enfants nomades sont très timides face à l’étranger.
Leurs voix sont autant de murmures.

Solitude infinie dans un monde silencieux.
Un monde silencieux dans un espace infini.
Ils arpentent des espaces sans fin comme nous nous promenons dans notre jardin.
Sous le regard des étoiles ils sont les derniers survivants d’un monde qui disparait peu à peu.
Sous le regard des étoiles ils chantent la complainte de la liberté.


Je me sens là comme ceux qui se retirent faire une retraite dans un monastère bénédictin. Je me ressource si besoin est. Je viens d’un pays où ne subsiste plus que des lueurs ou l’argent est roi et le quotidien mesquin.
Ici je vis dans la lumière.
Peut-être dans l’illusion.
Peut être qu'un jour j'y planterai ma tente pour y rêver plus longuement.

Cela ne pourra être que là que je rencontrerais :
le petit nomade qui m’accompagnera au point d’eau rafraichissant, et me parlera de devoirs et pas de droits.

Si vous êtes admis parmi eux, ils seront agréables et disponibles, partageront avec vous leurs us et leurs coutumes. Sinon ils seront neutres et vous serez transparent pour eux.
Conscient que nous sommes une gêne dans leur quotidien nous ne voulons pas abuser de leur hospitalité nous n’y resterons que quelques jours.

Au cours du retour vers la vallée du ZIZ, chameaux et tentes nomades aperçus à l’aller ont disparu du paysage.
Dans la vallée du ZIZ, très touristique, dés que vous vous arrêtez c’est l’assaut des jeunes vers le ccar ou vous empêche carrément de circuler normalement.
La rançon de notre bêtise de touristes à distribuer à tout va.
Même chez nos nomades dont j’apprécie pourtant les enfants j’ai toujours donné la tablette de chocolat ou les bonbons à l’un des parents pour leurs enfants.
Un respect dû aux parents et aux enfants. Ce ne sont pas des mendiants. refuser cette aumône c'est leur rendre service, un enfant est un enfant avec ses richesse et ses défauts.
L’honneur, la fierté est souvent la dernière et la seule richesse du pauvre, ne la bradons pas.
Revenir en haut Aller en bas
meed
RESIDENT au MAROC
RESIDENT au MAROC
meed

Masculin Inscrit le : 30/04/2010
Messages : 274
Ville/Région : moulay driss zarhoune

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: Re: Sous le regard des étoiles: le Maroc   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime20.11.10 12:54

salam jean
l ecole dont tu parles appartient a notre systeme scolaire (6 ecoles sattelites)il etait ferme car c etait le premier jour des vacances de le fete religieuse
et meme j ai enseigne la bas pendant 1mois
amities
mohammed
Revenir en haut Aller en bas
Sailor
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM


Masculin Inscrit le : 19/02/2009
Messages : 1339
Ville/Région :

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: Re: Sous le regard des étoiles: le Maroc   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime20.11.10 13:26

@jean66 a écrit:

.......le petit nomade qui m’accompagnera au point d’eau rafraichissant, et me parlera de devoirs et pas de droits....
Oh combien lourde de sens est cette phrase !! Je me prosterne...
On dirait du Saint-Exupéry.
Continue, Jean.
Et au bout de tes récits fais nous un livre. Oui

Cordialement.
Sailor

Revenir en haut Aller en bas
eddy26
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
eddy26

Masculin Age : 70
Inscrit le : 10/02/2009
Messages : 7960
Ville/Région : 26110 Tarendol

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: Re: Sous le regard des étoiles: le Maroc   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime20.11.10 13:57

Salut Jean,

:395:

Il n'y a pas assez de superlatifs pour dire comme tes récits sont beaux...

Il faut que tu publies, "Sous le regard des étoiles : le Maroc".

Quel beau titre et quel beau livre ça engendrerait!

Continues à nous conter ton voyage...

Amicalement.

Eddy
Revenir en haut Aller en bas
http://escapadeaporto.blog4ever.com
Invitée 2
A définir
A définir


Féminin Inscrit le : 12/12/2006
Messages : 465

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: Re: Sous le regard des étoiles: le Maroc   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime20.11.10 18:35

Bonsoir Jean :super:
Je tiens à te féliciter pour ce récit. Ce dernier passage m'a particulièrement émue. Tu parles de "respect dû aux parents et aux enfants", comme tu as raison ! Si seulement tous les touristes pouvaient en avoir conscience!!
Merci de nous faire partager ces moments de bonheur.
Amicalement.


Revenir en haut Aller en bas
vascon
Camping-cariste
Camping-cariste
vascon

Masculin Age : 76
Inscrit le : 24/02/2008
Messages : 309
Ville/Région : Midi Pyrénées

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: Merci JEAN   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime20.11.10 18:59

Bonsoir,
Que tes récits sont merveilleux, je suis d'accord avec tous ceux qui m'ont précédé et particulièrement avec EDDY.Ô combien il a raison !
Bravo et merci.
Revenir en haut Aller en bas
jean66
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
jean66

Masculin Inscrit le : 19/02/2006
Messages : 163
Ville/Région : le boulou 66

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: Re: Sous le regard des étoiles: le Maroc   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime24.11.10 15:20

Bonjour à tous

ERG CHEBBI 16/17° le matin et 22à25 le jour ciel bleu

Très peu de ccar ici

DÉSERT DÉNATURÉ

Nous voilà de retour à l’erg CHEBBI dont j’admire toujours avec autant de plaisir sa palette de couleur rose plus ou moins forte suivant la position du soleil.
Nous retrouvons HASSAN, à l’auberge
Dés qu’il nous aperçoit il arrive à toute blinde.
- Ha ji ti attendais dans 15 jours seulement.
- ?
- Ouais ti arrives toujours fin di mois.
- tu as bonne mémoire je ne l’ai jamais remarqué.
Vous vous souvenez d’HASSAN, quand nous sortons de l’auberge avec le ccar il accoure et se met d’autorité sur le siège du passager
–li gazelle va derrière, moi ji montre chemin
Il salut tout ce qu’il rencontre, indifféremment Marocain, touriste, chameau, mule etc…
-Ji suis dans le ccar avec mon ami clame t-il.
-ji suis comme le roi me confie t-il, toi ti est mon chauffeur et ji salut mes sujets.

-Ho cela fait déjà 2 heures que nous sommes installés, tu arrives d’où ?
-ji fais tour en vélo avec li touristes, on a dormi dans tente berbère car li touristes il a mal au derrière.
-attend si mes souvenirs sont bons, l’année dernière c’est toi qui avais mal au derrière.
Ouais ci parce que ji avais mauvais vélo.
-ti veux pas aller au mariage avec moi ? c’est pas loin en ccar.
- non non on se repose quelques jours avant de ressortir.
- Alors je ti amène whisky berbère (the), mercredi c’est l’AID EL KEBIR ti viens chez moi alors.


Il est impayable.
Un homme simple et humble qui a gardé la fraicheur de sa jeunesse.

Ce matin je fais le tour des ruelles poussiéreuses du village. La route s’arrête à l’entrée du village, le reste n’est que bosses, poussières, fosses septiques le long des murs des cases. L’évacuation des eaux sales se fait par un tuyau sortant du mur et qui déverse dans la ruelle.
Pour se protéger du passage des 4x4 les habitants ont creusé des tranchées barrant plus ou moins leurs ruelles.
Un château d’eau alimente maintenant le village mais faute de moyen peu de gens s’y sont branchés. Beaucoup de cases ont un puits dont la nappe effleure les fosses.
Alors, soir et matin c’est une noria de mules bardées de bidons d’eau qu’elles vont remplir à la source de l’erg.
Cette source est canalisée vers les jardins qu’elle alimente parcelle par parcelle suivant un ordonnancement très précis et défini. Quelques heures par semaine et par parcelle (6x20m)

Le long de l’erg se sont construits de magnifiques châteaux de sable, comme dans les dessins de Wald Disney, cernés de hauts murs, pour y loger les touristes.
Sans eau courante potable, avec fosses septiques trop petites, on pompe alors le trop plein derrière le mur comme dans le village.
Elles ont néanmoins l’électricité mais avec un si faible voltage que les climatiseurs électriques ne font souvent partie que du décor.

Les grosses pluies font souvent de gros ravages sur toutes ces constructions qui sont réalisées en pisé (sable fortement tassé)

Ce soir je me promène sur la piste entre le village et la palmeraie. Pas un souffle, les engins motorisés rejoignent leurs bivouacs cela donne un mélange d’odeurs de poussière chaude, d’engins motorisés, de crottes de dromadaires et de mules. L’an dernier encore une auberge y déchargeait sa fosse

Une importante population d’anciens nomades s’est installée ici pour promener en dromadaires des touristes friands de ce déplacement folklorique.
Les dromadaires montent la première dune et basta tout le monde descend pour admirer le coucher du soleil dans le hamada noir, la même vue que celle de votre chambre d’auberge.
Ils arrivent ici après avoir vendu leur maigre bien mais en gardant parfois quelques dromadaires. Ils achètent un lopin de terre de quelques ares et se mettent à construite une enceinte de 2à3m de haut en pisé avec une porte branlante, puis un légo de 4x10m qui sera leur logement.
Leur pécule épuisé ils ne pourront plus retourner au désert faute de moyen. Les enfants rejoindront l’école communale et les hommes la main d’œuvre locale pour construire leur futur.

très peu de ccar ici.
Revenir en haut Aller en bas
blondinette89
Camping-cariste
Camping-cariste
blondinette89

Féminin Inscrit le : 01/11/2009
Messages : 202
Ville/Région : auxerre

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: bonjour   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime24.11.10 18:09

bonjour et bravo jean66 je suis comme eddy , j admire tes ecrits , on s y croirait , continue a nous faire rever ; j adore .
comme j espere de tout mon coeur retourner au maroc fin fevrier .
amicalement
yvette
Revenir en haut Aller en bas
jean66
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
jean66

Masculin Inscrit le : 19/02/2006
Messages : 163
Ville/Région : le boulou 66

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: Re: Sous le regard des étoiles: le Maroc   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime25.11.10 9:03

Merci Blondinette, le mois de mars a l'avantage de journées bien plus longues
Merci Eddy, Vascon, Nico, Saillor suis heureux de faire un peu de route avec vous





Cette après midi promenade dans l’erg CHEBBI face à HASSI LABIAD

Si vous allez dans l’erg faites-le le matin, 1 à 2h après le lever du soleil ou avant le coucher. C’est là que les couleurs sont les plus belles avec tout un jeu de lumières et d’ombres. Les dunes sont alors d’une netteté affolante.

Ayant eu quelques problèmes l’an dernier je me prépare cette fois sérieusement .
Sac à dos avec une bouteille d’eau, appareil photos, jumelles, petite serviette sucreries….aérosol respiratoire, casquette….
Je prévois 2heures de marche vers l’est puis 2 heures vers l’ouest pour le retour avec coucher de soleil dans les dunes.
La première heure est déprimante l’erg ressemble à un champ de patates, traces d’engins motorisés qui s’entraine au Paris-Dakar, des milliers de pas de dromadaires, un tas de déchets.
Un dromadaire mort comme empaillé dresse son derrière dans un dernier geste obscène.
Peu à peu les traces de pneus disparaissent et il ne reste plus qu’une faible piste de dromadaires de 50cm de large qui traverse l’erg.
Puis Enfin seul, il ne reste plus que les mouches qui m’accompagnent et des traces de petits animaux de l’erg. C’est la solitude sereine quand soudain un hurlement strident et hystérique derrière la dune. Le vacarme épouvantable insulte le silence et assassine l’erg. Trois motards cherchent leur nirvana dans l’assaut d’une paisible dune.
Un peu plus tard Sous un soleil accablant, extenué, le souffle court, j’entends battre mon cœur comme un gros tambour allez encore cette dune …pour fuir ce plaisir médiocre puis une autre, puis…puis je m’affale à bout de souffle. Heureusement j’ai ma bouteille d’eau.
Devinez.. Un elfe malintentionné m’a piqué la bouteille. Screunieunieu..de ….
Les 2 premières heures se sont écoulées depuis un bon moment, j’aperçois nettement les falaises de l’est, de la frontière Algérienne. Mon ombre s’étire sur un km, traverse une dune puis réapparait sur la suivante et coure sur la troisième.
Je tourne casaque il est temps de rentrer sinon je passerais la nuit sous les étoiles car au-delà de la prochaine dune, une autre dune semblable à celles qui t’entourent.
Direction soleil couchant pendant qu’il est temps. .
En arrivant aux dernières dunes j’aperçois une silhouette avec une bouteille d’eau qu’éclaire un rayon de pleine lune.
Cela ne peut être qu’HASSAN. Il est extraordinaire ce type, il a dû s’apercevoir que j’étais parti sans ma bouteille d’eau et le voilà qui arrive. Quel bonhomme !
Il vient ou plutôt accoure vers moi

Et là ?

–bonjour missié cha va ? ti achètes pierres en plastique, ti donnes un dirham, ti donnes un caramel .ti a…
Un gamin du village à la pêche aux chalands.
Une consolation je suis presque arrivé.

Harassé, à mon arrivée au ccar je ne pense plus qu’à tomber sur mon lit sans diner quand ma mie me tance
« ho ho tu n’oublies pas que nous sommes invités pour la fête de l’AID à diner chez BRAHIM ce soir »
La terre entière m’en veut aujourd’hui.

Trop fatigué j’ai mal dormi cette nuit.

Le cerveau est une machine fragile. Comme un broyeur il vous lamine un camion qu’il recrache sans souci.
Et puis soudain une graine de poussière s’y infiltre et bloque la machine. Cette graine tourne dans le cerveau mais ne trouve point la sortie. Alors on rumine comme une bête idiote et sans véritable raison.


Aujourd’hui il fait comme tous les jours c.à.d. beau et sec
Mon hygromètre s’est arrêté car il y a moins de 15% d’humidité.
Le hamada est brûlé, carbonisé, et ressemble à une plaine de cendres. Prés de MERZOUGA, la dépression où se forme un immense lac quand il a eu de la pluie dans l’année, est asséchée.
Les habitants de la région y vont pour y récupérer les sédiments glaiseux pour bâtir leurs maisons de pisé.
La palmeraie-jardins de Hassi LabiaD est toujours aussi rafraichissante mais le débit de la source est au plus bas.
Quelques jardins sont florissants, d’autres à l’abandon.

Si vous voulez éviter la gène causée par une jeunesse trop hardie et du (paris dakar) allez à l'écart des villages de Merzouga et de Hassi. Au-delà de Merzouga en direction de FAOUZ existent de beaux campings répertories dans le guide d'Emile.


Nous allons quitter cette région bien misérable avec un peu d’amertume. Un tourisme bien incontrôlable et dans des conditions déplorables. Il y a au moins un bien, les autochtones y profitent un peu et améliorent leurs conditions de vie ce qui n’est pas peu. Un vrai plan de développement du tourisme serait souhaitable pour tout le monde.
Enfin le temps fera son chemin.

Nous allons continuer en nous dirigeant vers l’ouest et non plus vers le sud. AGDZ - TAZENAKHT – TALOUINE – IGHERN – TAFRAOUTE – TIZNIT puis nous remonterons.
Nos étapes seront comme toujours incontrôlables car nous voyageons suivant notre humeur, celui du temps, celui d’une rencontre insolite ou humaine.

à suivre
Revenir en haut Aller en bas
Désertophiles
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
Désertophiles

Féminin Age : 72
Inscrit le : 22/06/2009
Messages : 4670
Ville/Région : Tuchan ( Aude) et Bretagne( Côtes d'Armor)

Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: Sous le regard des étoiles: le Maroc   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime25.11.10 9:41



Merci jean pour ce récit. nous connaissons bien Hassi Labied, sa palmeraie que nous préférons à Merzouga. C'est vrai qu'il y a des endroits magiques. En Mars le lac abrite des centaines de flamant roses. Oui il y a les 4x4 qui se croient au Paris- Dakar. Nous nous déplaçons en 4x4 et crois-moi ils nous dérangent un maximum ces fous du volant qui ne respectent rien , font voler le sable et traversent les villages à toute allure.Bien sur la condition des habitants s'améliore, mais à quel prix!!
Je suis tout à fait d'accord avec toi, il faudrait un plan de développement touristique, car si les habitants profitent un peu de ce tourisme certaines agences s'en mettent plein les poches!!! régulièrement quand nous sommes sur les pistes, nous sommes obligés de nous garer sur le bas coté pour éviter ces hordes. Il n'ont aucun respect du touriste qui regarde, admire le paysage et fait des rencontres souvent exceptionnelles. Nous nous aimons les déserts et nous prenons le temps de les découvrir.
Continue de nous faire rêver.
Nelly
Revenir en haut Aller en bas
http://desertophiles.blog4ever.com
Contenu sponsorisé




Sous le regard des étoiles: le Maroc Empty
MessageSujet: Re: Sous le regard des étoiles: le Maroc   Sous le regard des étoiles: le Maroc Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Sous le regard des étoiles: le Maroc
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lannuon sous la pluie
» Expo Orchidées à Aulnay-sous-Bois (93)
» Escapade à Marrakech et ses environs ... sous la pluie
» Gaz au Maroc
» carte plastifiée Maroc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Découverte du Maroc en camping-car :: Boulevard des Echanges, des Rencontres. :: Poésies, contes, légendes, livres-
Sauter vers: