Découverte du Maroc en camping-car

Bonjour et Bienvenue sur notre forum des camping-caristes, quatre-quatreux, caravaniers ou autres... Amoureux du MAROC !!!

Afin de pouvoir profiter pleinement et GRATUITEMENT de notre forum, en consultant toutes ses RUBRIQUES, il est vivement conseillé :
  • soit de vous
    CONNECTER en vous identifiant, si vous êtes déjà inscrit sur le forum
  • soit de vous
    ENREGISTRER pour créer votre compte sur le forum en choisissant un "Nom d'utilisateur" encore appelé "PSEUDONYME" ou "PSEUDO" qui sera votre seule identité visible sur le forum, puis ensuite, de vous "Présenter"
Toutes les rubriques deviendront alors rapidement consultables en fonction de votre participation à la vie de notre forum.

A très bientôt... sur le forum !

L'administration.
Découverte du Maroc en camping-car
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Découverte du Maroc en camping-car

/
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Informations sur les différents GUIDES 2020/2021

La rencontre des 04, 05, 06 septembre 2020,
ayant été annulée

Nous nous retrouverons donc à DUSSAC (24)
les 03, 04, 05 septembre 2021


pour le 16ième anniversaire du forum.
ce sera également le dixième anniversaire de la rencontre de Dussac.

 

 le Maroc autrement

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
jean66
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
jean66

Masculin Inscrit le : 19/02/2006
Messages : 163
Ville/Région : le boulou 66

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: le Maroc autrement   le Maroc autrement Icon_minitime03.01.10 12:14

Bonjour tout le monde

A tous ceux qui m’ont vainement attendu, je vous demande de m’excuser mais j’ai eu qq problèmes en cours de route



Après 200km dans une région désertique, grand comme plusieurs départements Fr. , habitée par les seuls nomades, nous arrivons dans une région que nous connaissons un peu pour y avoir fait notre première rencontre, il y a 2 ans, avec des nomades très accueillants.
Deux enfants nous avaient alors accueillis en nous offrant des œufs puis une jeune fille un bol de lait alors que nous nous attendions à la main quémandeuse.

Comme la dernière fois nous posons notre CCar sur une butte où nous dominons des centaines de km2.
A la jumelle nous distinguons au loin quelques rares Kaimas éparpillées à l’horizon ce que nous n’avions pas remarqué la dernière fois.

30mn plus tard 2 enfants s’approchent avec précaution
Je les reconnais à peine, il est vrai que 2 et 4 ans avec 2 ans de plus….
Ils sont toujours aussi timides et restent à 50m. Je reconnais celui que j’avais surnommé Alex
Ho Alex tu me reconnais ?……..NADA
C’est moi jean ?…….NADA
Je m’approche
hé moi jean ?……en me frappant la poitrine N….
Moi jean et toi, Alex ? en lui touchant la poitrine de mon index
Son visage se crispe et je vois qu’il prend peur
Il doit me prendre pour son instit. ou pour le contrôleur des impôts.

Je sors les photos que j’avais prises alors et que je leur ramène.
Son visage s’illumine car il reconnait sa Kaima et ses parents mais ses souvenirs à notre sujet se sont déjà estompés.
Ils me montrent leurs 2 Kaimas qui ont légèrement changées de place.
Nous nous ébranlons tout doucement à travers le reg.
A la grande Kaima, MALIKA la plus jeune des 2 femmes qui y habitent nous accueille avec un grand sourire.

Le boss est dans la nature avec son troupeau, SHERANA la dame souriante est au loin nous indique Malika.
ABDELKALIF est l’enfant que j’avais appelé Alex
Une jeune fille qui à maintenant 13 ans se souvient bien de nous et nous apporte aussitôt le bol de lait.
Il y a donc 1 jeune fille de 13ans et 3 garçons de 3, 4 et 6 ans.
Deux femmes une de 30 ans et une de 50 ans
Nous leur remettons les photos que nous avions prises il y a 2 ans.
Stupeur, éblouissement, chez eux, puis chez nous. Est-ce la première fois qu’ils voient des photos ?
Ils passent un bon quart d’heure à contempler et à s’arracher les photos que je m’empresse à glisser dans un album que je leur remets.

Pour le thé, nous passons dans la Kaima, toujours aussi impeccable.

A 15h le nomade rentre avec son troupeau. Il porte dans une pochette en plastique un chevreau nouveau né il y a moins d’une heure et qui porte en parti le placenta, le cordon ombilical et il est plein de crotte.il pèse bien moins d’un kg.

Nous nous retirons au camping-car quand le nomade arrive à toute blinde et nous fait signe en imitant un appareil photos devant ses yeux. Il est vrai, une certaine réserve nous avait empêché de le prendre en photo il y a 2 ans. Je m’exécute bien volontiers, d’autant plus que j’ai emmené mon appareil à développer les photos numériques. Je lui ramène 2 photos un peu plus tard.

Dans la soirée SHERANA rentre avec le denier né et avec un sourire épanoui que nous en éprouvons un sentiment de grande sympathie envers elle.

Immédiatement cela s’anime. On coure dans tout les sens, on vient nous rechercher pour le thé et pour diner avec eux.
Tout le monde est présent, le mari, les 2 femmes et les 4 enfants plus 3 lapins, le chevreau nouveau né ainsi qu’un agneau né dans l’après midi. Les 10 poules et 2 dindons attendent devant l’entrée en piaffant d’impatience.

Dans la Kaima on dispose tapis, couverture, et triple coussins pour ma mie.
On boit le thé, on se lave les mains dans le rince mains que sert ABDELKALIF
MALIKA prépare la pâte pour les galettes.
SHERANA sort d’un tissu ce que je pense être, tout d’abord des nems tout blanc, puis je me dis cela doit être des serviettes chaudes comme dans les grands restaurants Fr.
Le BOSS les prend et les enfile dans une brochette qu’il passe au-dessus de la cuisinière (feu de brindilles dans un trou à même le sol) les nems de 12 x 3cm se rétrécissent jusqu’à former une parfaite balle de ping-pong translucide puis il tend la brochette à ma mie.
Ma mie fait semblant de rien, prend un morceau de pain et attrape un morceau de la taille d’une mouche puis me tend la brochette. A mon tour, je saisi un morceau de pain et j’attrape une balle de ping pong entière que j’espère avaler. Le morceau fond dans la bouche. J’ai la bouche remplie de graisse liquide avec un morceau de foie mou de la taille d’un dé à coudre. L’enveloppe recouvrant un petit bout de foie est une couche de graisse roulée comme des nems.

On nous sert pain et viande froide sorti d’un paquet informe. Pas de couteaux et pas de fourchettes. On arrache un morceau de viande avec ses doigts puis on repose le gros morceau dans le plat pour le suivant.
Je remarque mon voisin invité de dernière heure que je ne connais pas qui se triture les doigts de pieds.
Zéte po à table j’espère.

La viande passe ainsi entre toutes les mains avant de te revenir. Ma mie est devenue très adroite, elle arrache de petits morceaux de la taille d’un cheveux, avec ses ongles.
A la fin du repas on passe à nouveau le rince mains mais avec du liquide vaisselle et une serviette blanche.

Retour au CCar.
Il commence à faire froid 9° et il est 20h
Revenir en haut Aller en bas
Thiey
A définir
A définir


Masculin Inscrit le : 23/09/2009
Messages : 1850

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: Re: le Maroc autrement   le Maroc autrement Icon_minitime03.01.10 12:23

Merci pour ce moment de partage

Vite la suite

Thierry
Revenir en haut Aller en bas
phile
MODERATEUR
MODERATEUR
phile

Masculin Age : 68
Inscrit le : 30/11/2007
Messages : 5820
Ville/Région : Belgique et Gard ( 30 ) France

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: Re: le Maroc autrement   le Maroc autrement Icon_minitime03.01.10 12:27

Bonjour, bienvenue ! Bonjour Jean et bonne et heureuse année a toi
et toute ta famille.

Aaaaaaahhhhh Jean ,tu nous as manqué.
Ton récit...... j'étais a fond dedans. J'en ai le gout ..... de ta
balle de ping pong !!!
Ouiiiiiiii Jean ,fais nous réver , nous qui avons si froid.
Amities
Phile


le Maroc autrement 2016-p12

Revenir en haut Aller en bas
Pierrot 67
A définir
A définir
Pierrot 67

Masculin Inscrit le : 31/01/2009
Messages : 15
Ville/Région : Strasbourg

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: Re: le Maroc autrement   le Maroc autrement Icon_minitime03.01.10 12:29

Bonjour,

Merci Jean 66 pour ce récit qui donne vraiment envie d'y être....

Bonne continuation !!
Revenir en haut Aller en bas
mimy-84
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
mimy-84

Féminin Age : 70
Inscrit le : 11/11/2008
Messages : 6059
Ville/Région : vaucluse

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: Re: le Maroc autrement   le Maroc autrement Icon_minitime03.01.10 13:21

bonjour,
Merci jean 66 pour ton récit rempli d'emotions.
bonne annee ainsi qu'a ta famille
amities
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Abdellatif
MODERATEUR
MODERATEUR
Abdellatif

Masculin Age : 43
Inscrit le : 04/01/2008
Messages : 1493
Ville/Région : Bouarfa, Maroc

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: Re: le Maroc autrement   le Maroc autrement Icon_minitime03.01.10 13:24

Bonjour jean 66,
en fin te voilà, qu'est ce que j'ai attendu pendant la fin de novembre, je me suis dit que tu n'as peut être pas quitté la france !!
le repas que tu nous décrit indique que tes amis ont fait le festin à l'occasion, les bout de fois enrobés en graisse s'appellent le Melfouf, (Boulfafdans d'autres régions du Maroc) on le fai lorsqu'on a des invités importants, un petit agneau a dû être abattu,
Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
http://ichtours.jimdo.com
Mickey122
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
Mickey122

Masculin Age : 79
Inscrit le : 10/01/2009
Messages : 1359
Ville/Région : Genève et Pays de Gex

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: Re: le Maroc autrement   le Maroc autrement Icon_minitime03.01.10 14:56

Bonjour et bon dimanche Jean,

Encore merci de ton récit qui comme les précédents est rempli de vérité et de simplicité mais tellement touchant. La nature de tes balles de ping pong, je la voyais arriver à grands pas, j'en avais les joues qui prenaient de la pression c'est pour dire la précision de ton écriture.

Très bonne année 2010.

Mickey122.
Revenir en haut Aller en bas
Minervois
Camping-cariste
Camping-cariste
Minervois

Masculin Inscrit le : 03/12/2005
Messages : 1374
Ville/Région : Pépieux, Aude (montagne noire)

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: Re: le Maroc autrement   le Maroc autrement Icon_minitime03.01.10 16:34

Bonjour Jean et L.R.,
Vraiment vous vivez le Maroc de la meilleure manière qui soit. Je vous envie et attends la suite avec impatience.
Amitiés.
Richard
Revenir en haut Aller en bas
Désertophiles
MODERATEUR
MODERATEUR
Désertophiles

Féminin Age : 73
Inscrit le : 22/06/2009
Messages : 5614
Ville/Région : Tuchan ( Aude) et Bretagne( Côtes d'Armor)

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: le Maroc autrement   le Maroc autrement Icon_minitime03.01.10 16:57

Bonsoir Jean
Beaucoup d'émotion en lisant ton recit. Quel moment fabuleux de partage vous avez vécu tous les deux.
En mars 2009 nous vons été accueillis par une famille nomade connue d'Abdellatif. Je oense toujours avec beaucoup de plaisir à ces moments passés sous la khaima. nous allons nous aussi apporter les photos pour les donner à cette famille.
Amicalement. Nelly
Revenir en haut Aller en bas
http://desertophiles.blog4ever.com En ligne
touareg
Administrateur
Administrateur
touareg

Masculin Age : 78
Inscrit le : 01/09/2005
Messages : 18821
Ville/Région : Dussac Périgord vert

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: hola   le Maroc autrement Icon_minitime03.01.10 19:34

je crois qu'il n'y a pas grand chose a rajouter !! Je me prosterne...
j'ai lu relu et encore relu ton récit désolé d'avoir déjà fini Je me demande ?
merci jean mais je t'en supplie ne nous laisse plus si longtemps sans nouvelle !!!! on aura du mal a s'en remettre Pas content, énervé.
que tous ceux qui critiquent ce pays en parlant de ses poubelles et des efants qui caillassent lisent cela ils comprendront qu'ils sont passé a côté de quelque chose d'unique, la rencontre avec l'autre
et tout le bonheur qu'on peut en retirer
merci jean
mais surtout j'attends la suite
amicalement
emile Palmier


Amicalement Palmier
Emile.




le Maroc autrement 2017-t10
Revenir en haut Aller en bas
jean66
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
jean66

Masculin Inscrit le : 19/02/2006
Messages : 163
Ville/Région : le boulou 66

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: Re: le Maroc autrement   le Maroc autrement Icon_minitime03.01.10 23:23

MERCREDI

Le chauffage au gaz du CCar à fonctionné toute la nuit. Les ânes nous réveillent dés 6h
CARAMBA elles sont folles ces bêtes et voilà que le coq s’y met. Un coup d’œil dehors, tout le monde est déjà debout.
Adultes et enfants trient le troupeau car les jeunes agneaux et chevreaux (40 bêtes) sont mis dans un enclos et les adultes (environs 200 bêtes) partiront aux « pâturages ».
A 7 h. quand Sherana s’aperçoit que nous sommes réveillés elle nous ramène le thé et des galettes sur un plateau.
7h30 le BOSS part avec son troupeau.
Nous n’avions pas acheté d’œufs car nous pensions en trouver ici mais Sherana nous explique que la saison n’est pas propice et que les poules pondent peu en ce moment. Mais elle nous en procurera. Elle se dirige vers son poulailler et veut nous offrir une poule qui ameute tout le voisinage et ne veut pas rentrer dans le CCar.
La la (non,non) pas besoin. Nous ne voulons pas la vexer et ne savons comment lui expliquer enfin Sherana repart déçue et la poule fait le fier à bras devant le CCar.
Dans la journée les enfants viendront nous apporter un œuf encore tiède. (un accouchement prématuré de notre poule ??)
A 9h nous voyons Sherana quitter le campement pour revenir avec un baluchon vers 16h

Toute la journée ma mie est l’objet d’une attention fiévreuse des enfants qui sont comme hypnotisé par sa coiffure. Keske cela serait si el était hippie.
Quand le nomade est de retour avec son troupeau c’est un véritable défilé de bédouins qu’il nous ramène avec ses signes cabalistiques pour se faire prendre en photo avec eux. Dans la soirée arrive un tracteur ??? et sa remorque avec des personnes désirant se faire photographier.
Nous passons chez Sherana pour nous changer les idées et lui offrir quelques présents sucrés et parfumés. Elle sort de son baluchon 6 œufs.
-D’où viennent-ils
-la première ville est à
???? à 70 km ???
Elle a marché sur 15km pour retrouver une route passante puis a pris un véhicule -taxi en stop, a fait ses courses puis repris le même chemin au retour. On la sent lasse.

Je passe une partie de la soirée à développer les photos que j’ai promises pour demain matin quand la centrale d’alarme du CCar me signale que les 2 batteries du CCar sont vides. L’appareil à développer à consommé toute l’énergie. Et comme il faut de l’électricité pour la ventilation du chauffage, pas de chauffage cette nuit en attendant que mon panneau solaire se mette en route demain matin.

JEUDI

Ce matin, je m’appuie au CCar face au soleil levant et laisse les rayons de soleil m’envahir, je sens la chaleur qui tout doucement se répand en moi et le froid qui s’évacue. Un sentiment de bien être s’installe et mon regard s’est arrêté sur un point blanc à plusieurs km.
Il n’y a pas de papier dans un désert, et à cette distance ? Je ne l’ai pas remarqué hier.
La forme bouge, disparait selon le terrain puis se rapproche. Il n’y a pas de vent non plus.
Avec mes jumelles je distingue ce qui semble être une monture avec un cavalier, mais les mules et les ânes ne sont point blancs.
30mn plus tard je distingue nettement un cavalier noir sur un cheval blanc suivit d’une petite troupe multicolore.

Le boss vient me voir pour me demander quand je repars, je fais le signe de dormir une fois puis MERZOUGA
-La la la me fait-il on me montrant 2 à 3 doigts couscous.
-Tra la la demain MERZOUGA suis po le photographe officiel de sa majesté et TOC
La tribu arrive à la rescousse et j’en oubli mon cavalier.
Tra la la Je suis inflexible. Aujourd’hui je le regrette profondément car ils vont avancer leur fête. En l’honneur de quoi, de qui ? Je n’ose penser que tout cela est exceptionnel et en notre faveur.
Revenir en haut Aller en bas
Thiey
A définir
A définir


Masculin Inscrit le : 23/09/2009
Messages : 1850

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: le Maroc autrement   le Maroc autrement Icon_minitime04.01.10 0:54

Un trés beau récit qui donne envie de partir de suite .
Dis moi pour des rencontres commec celle ci je suis persuadé que tu n utilise pas de GPS !!!!!!!

A bientot pour la suite

Thierry
Revenir en haut Aller en bas
les Pollhuguett's
MODERATEUR
MODERATEUR
les Pollhuguett's

Féminin Age : 76
Inscrit le : 30/12/2009
Messages : 10776
Ville/Région : isere

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: Re: le Maroc autrement   le Maroc autrement Icon_minitime04.01.10 9:22

Bonjour,

Vos récits nous font réver!!! Mais où êtes-vous exactement ?

Amicalement.

Huguette et Paul
Revenir en haut Aller en bas
http://voyages-en-cc-et-randonnees.eklablog.com/
jean66
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
jean66

Masculin Inscrit le : 19/02/2006
Messages : 163
Ville/Région : le boulou 66

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: Re: le Maroc autrement   le Maroc autrement Icon_minitime06.01.10 19:57

bonjour à tous

Suite 3

Le cavalier est maintenant à 10m devant moi monté sur un cheval tout blanc.
Il est presque noir et vêtu d’une djellaba immaculée d’une couleur violette et d’une cape assortie.
Sa femme couleur ébène tient la queue du cheval et les enfants se tiennent l’un derrière l’autre.
Chaque enfant porte un petit baluchon.
Le bédouin saute à terre et vient vers moi en souriant comme une vieille connaissance.
Salamecs d’usage et salutations puis il me demande" photo ?"

Là je n’attendais que cela.
J’acquiesce et aussitôt la femme ouvre les baluchons et……

….Les enfants ont été rhabillés de pieds en capes par des vêtements flambant neufs

CLIC CLIC RECLIC ET HORREUR JE N’AI PLUS ASSEZ DE PAPIER PHOTO

Les 120 feuilles sont déjà parties.
Les bédouins sourient, je leur dis dans un an, ils sont d’accord et continuent de sourire.

Un petit creux et nous appelons Sherana pour vider le CCar.
A l’heure qu’il est les pantalons de GILBERT sont entre les fesses et le dos d’une mule ou d’un âne.
Les enfants dormiront avec une couverture en plus chère Gisèle.
Les Bédouins vous remercient chers voisins.
Parfums et savons parfumés font fureurs.
Lampes solaires et à manivelles, jumelles font gonfler la poitrine du boss.

L’après-midi je me sens dépassé et n’y comprends rien à leur agitation, le boss n’est pas reparti, il y a de plus en plus de monde qui vient s’installer sur les chaises du CCar ou à terre et faire des risettes.
On ferme soigneusement la porte du CCar car Abdelkalif qui a pris ses habitudes y entraine les visiteurs.
Vivement demain car maintenant il est trop tard pour partir (400km de route Marocaine)

Dés 18h les femmes de la tribu viennent nous chercher.
Une douzaine d’hommes organise un bucher à 10m de la Kaima. Je m’approche et vois qu’ils attisent le feu et se réchauffent les mains. Pas d’arbres à l’horizon le bois vient de loin.
Quand il y a beaucoup de braise le boss ramène un mouton où l’on a prélevé les gigots. Le mouton est coupé en deux dans le sens de la longueur et enfilé sur une longue barre puis fixé avec du fil de fer. On a ainsi une broche de 1,40 x 0,50m de viande qu’un bédouin va tourner régulièrement en prenant appui sur une pierre. Il l’a fait tourner latéralement et jamais au-dessus du feu.
On fait tourner la broche pendant 2 heures et chacun donne son avis et désigne la partie la moins cuite. Il est vrai il fait nuit, on n’y voit que dalle.
Pendant ce temps la Kaima a été divisé en deux parties, une pour les femmes et une pour les hommes.

Les femmes (7 avec ma mie) cuisinent le couscous avec les gigots. Elles préparent la semoule pendant des heures. Elles mangent un peu de potage qu’elles ont préparé pour les hommes et font chauffer l’eau pour le thé. Il fait bon dans cette partie car un feu fait de brindilles pour la cuisine réchauffe l’atmosphère.

Dans la partie hommes (10m x 3m) un bédouin est chargé de servir le thé. On y a étalé des tapis, des couvertures et des coussins.
Les hommes sont en 2 rangées face à face dans le sens de la longueur et un tapis plastique les sépare.
Les chaussures sont laissées devant la kaima
Je prends la position du Bouddha au milieu d’eux. Chacun veut me filer son coussin pour me caler afin que je ne me renverse po.
C’est la pénombre car il n’y a qu’une petite chandelle fixée à une petite bouteille de gaz. La toile de jute de la Kaima est de plus d’un brun –noir.

je ponds la suite pour demain
je répondrai à toutes les interrogations à la fin du chapitre 4

merci de votre compréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Thiey
A définir
A définir


Masculin Inscrit le : 23/09/2009
Messages : 1850

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: le Maroc autrement   le Maroc autrement Icon_minitime06.01.10 20:28

Bonsoir Jean .

Merci pour ce récit , je souhaite a tous les voyageurs de faire ce genre de rencontres et surtout de partager ces moments qui restent longtemps en mémoire .
Il ne manque qu une ou deux petites photos pour faire partie intégrale de la fête .

Bonne soiree et a demain pour la suite .

Thierry
Revenir en haut Aller en bas
JEF
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
JEF

Masculin Age : 74
Inscrit le : 20/11/2006
Messages : 1255
Ville/Région : 57160

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: Re: le Maroc autrement   le Maroc autrement Icon_minitime06.01.10 21:24

[quote="jean66"]bonjour à tous

Suite 3

Le cavalier est maintenant à 10m devant moi monté sur un alezan tout blanc.

Bonjour Jean66,

Superbe récit avec plein d'émotions. Merci à toi.
Juste une petite remarque : le cheval est alezan ou blanc , mais il ne peut être les deux Merci

A ta disposition si besoin de plus d'explications.

Amicalement. A bientôt...
Revenir en haut Aller en bas
jean66
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
jean66

Masculin Inscrit le : 19/02/2006
Messages : 163
Ville/Région : le boulou 66

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: Re: le Maroc autrement   le Maroc autrement Icon_minitime07.01.10 17:25

Bonjour à tous
Magnifique coquille si alezan est bien d'origine arabe c'est un cheval qui a une robe brune unie et mon cheval est blanc, merci de l'avoir relevé.

SUITE 4

Je prends la position du Bouddha au milieu d’eux. Chacun veut me filer son coussin pour me caler afin que je ne me renverse po.
C’est la pénombre car il n’y a qu’une petite chandelle fixée à une petite bouteille de gaz. La toile de jute de la Kaima est de plus d’un brun –noir.

Tout un art pour faire et boire le thé importé de Chine. Par petites gorgées on aspire le liquide brulant.
Nous sommes bientôt 2 rangées de dix et l’on sert le potage dans 4 grandes assiettes creuses avec une cuillère pour chacun.
Soit 5 personnes par assiette.

On passe au lavage des mains et le boss entre avec notre mouton rôti que l’on pose sur une planche devant moi.
Le mouton est alors détaillé en 22 ou 25 parts égales.
L’éclairage étant chiche, le cuisinier retrouve difficilement les fils de fer et avec son aide ils ont de la peine à découper ou arracher les morceaux de viande.
Chacun a droit à une assiette ou une pour deux avec environs 500gr de viande par personne.
On triture les morceaux, on les arrache avec force.
Le reste (gras. Immangeable) est passé sous la séparation pour les femmes (bon appétit ma mie)
Le cuisinier a les bras jusqu’aux coudes dégoulinants de graisse.
Quand chacun à son assiette on passe un peu de pain puis l’on se régale.
Et toujours po de couteaux et po de fourchettes.
On attrape le morceau à pleine main et l’on arrache de petits bouts que l’on déguste. La viande est nature, sans sel, sans épices.
Toutes les mains des bédouins sont elle aussi dégoulinantes de graisse car la viande de mouton est très grasse.

J’y vais de bon cœur car la viande est bonne et on m’épie.
Va falloir changer de pantalon demain
Pourvu que l’on ne me refile po un autre morceau, car pour faire passer le gras je mange du pain avec et là je bidonne.
Mon voisin jette ses os derrière lui ??

Je commence à vaciller, il va falloir que je change de position.
Je jette un coup d’œil chez les femmes. On y bavarde paisiblement comme chez les hommes.
Peu de rires et pas d’éclat, à 10 m on n’entend que des murmures.

A 22h nous nous éclipsons, les femmes préparent toujours le couscous qui sera certainement servi demain car avec ce que nous avons mangé il m’étonnerait que quelqu’un puisse encore avaler une cuillère de couscous.
Il fait nuit noire. Comment vont-ils rentrer car les Kaimas sont très espacées et l’espace impraticable la nuit.

Réponse le VENDREDI matin

Dés notre apparition SHERANA nous apporte le petit dèj. au CCar.
On aperçoit peu à peu les invités sortir de la Kaima pour leur petit besoin naturel. Ils sont nombreux a avoir dormi dans la grande Kaima, le reste dans la petite Kaima des enfants.
On dort ici à même le sol, sans matelas, tout habillé avec plus ou moins de couvertures selon leur richesse.
Nous n’avons pas remarqué de peau de moutons, matière pourtant courante.


A notre départ, ils sont tous alignés devant la Kaima et agitent les mains.
Qu’Allah vous garde chers amis.

Inch Allah

Ces Bédouins m’auront donné de grandes et belles émotions et m'étonneront toujours
Revenir en haut Aller en bas
Désertophiles
MODERATEUR
MODERATEUR
Désertophiles

Féminin Age : 73
Inscrit le : 22/06/2009
Messages : 5614
Ville/Région : Tuchan ( Aude) et Bretagne( Côtes d'Armor)

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: le Maroc autrement   le Maroc autrement Icon_minitime07.01.10 18:40

Quelle belle rencontre!!!!! Un grande émotion en lisant ton récit. Voilà des souvenirs qui resteront gravés longtemps dans votre mémoire.
Bonne continuation. Nelly
Revenir en haut Aller en bas
http://desertophiles.blog4ever.com En ligne
Salvatore et Marie - Line
A définir
A définir


Masculin Inscrit le : 22/02/2009
Messages : 57
Ville/Région : Belgique ( Soignies )

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: super recit   le Maroc autrement Icon_minitime07.01.10 20:59

bonsoir Jean

bravo pour ce magnifique recit ...une telle rencontre et un accueil si chaleureux...c`est vraiment formidable...
nous avons rencontre aussi des gens cet ete et n`attendons qu`une chose : pouvoir les retrouver l`ete prochain et partager de tels moments avec eux.
Encore bravo et merci pour ce partage d`emotions vecues. Cela donne chaud au coeur.
Bien a toi et a ta famille
Salvatore et Marie-Line de Belgique

Bravo !

Meilleeurs voeux a tous et toutes...
Revenir en haut Aller en bas
jean66
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
jean66

Masculin Inscrit le : 19/02/2006
Messages : 163
Ville/Région : le boulou 66

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: Re: le Maroc autrement   le Maroc autrement Icon_minitime08.01.10 10:36

Suite

Les nomades

Comme une lueur quelque part dans mon esprit.
Ils m’intéressent davantage que la plupart des gens.

Ils ont été engendrés comme toute l’humanité mais ont gardé cette fraicheur que nous ne connaissons plus.
Ils ont encore le doute en soi qui garde à l’homme son humilité.
Ils arpentent des espaces immenses.
Ils ont pour seule horloge le soleil,
pour loi leur humanité,
pour compagnons les scorpions et les rares passants,
le vent et le sable.
Ils ont pour fortune leurs enfants et leur souvent maigre troupeau.

J’ai vu un fils qui s’occupait de son père grabataire comme une femme de son nouveau né.

S’ils doutent d’eux, ils ne doutent pas de leur futur, ils savent ce qui les attend.

Mais que de souffrances et d’inconfort pour leur liberté.

Notre civilisation a aussi ses problèmes

Car notre monde chaotique cherche à tâtons son chemin hasardeux ou l’homme est enseveli dans ses contradictions et dans ses convictions, dans ses certitudes et dans son arrogance, dans ses lois et ses prisons et un monde d’inégalités et de castes.
Il doute de son avenir et de sa sécurité
de son environnement et de son alimentation.
Revenir en haut Aller en bas
jean66
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
jean66

Masculin Inscrit le : 19/02/2006
Messages : 163
Ville/Région : le boulou 66

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: Re: le Maroc autrement   le Maroc autrement Icon_minitime09.01.10 16:21

Le pays d'ABDELlATIF

Nous sommes entre la frontière Algérienne et le versant est de l’Atlas qui va du nord du Maroc à la Mauritanie large de cent à plusieurs centaines de km et 2000km de long.
Pas de GPS mais nous explorons les nouvelles routes que nous découvrons sur le forum ou auprès des Marocains.
Pays ne s'ouvrant guère aux voyageurs étrangers.
Pays de sable, de pierres, où le vent murmure au passant ici il n'y a rien, rien à photographier, rien à prendre, rien à voir. Passe ton chemin.

ami soit le bienvenu



VOYAGEUR AVEUGLE

Je me souviens d’un voyageur aveugle avec lequel je me suis lié pendant un cours séjour en EGYPTE.
Il suivait passionnément toutes nos excursions à travers les temples au bord du Nil.
Pendant notre repos au bord de la mer Rouge il fut extasié d’une plongée dans un mini sous -marin pour voir la barrière de corail.

-Mais tu n’a rien vu toi ? m’écriais-je
-comment cela pauvre ignorant me rétorqua-t-il j’ai senti le parfum subtil de la femme et celle de son mari obèse et en transpiration.
J’ai vécu la plongée avec ses silences et ses glou glou. J’ai vécu l’inquiétude des gens en haleine pendant la plongée et j’ai vécu leur peur.
J’ai vu les poissons grâce aux exclamations émerveillées des enfants devant la faune sous marine .
Nul autre ne saurait mieux les décrire car j’ai écouté tout le monde.
Dans les temples je n’ai pas seulement entendu le guide égyptologue mais j’ai entendu l’écho de sa voix se mélanger sous les voutes à celle du pharaon.
J’ai senti le frémissement des visiteurs.
J’ai touché de ma main les hiéroglyphes et j’ai senti la main du sculpteur.


Je souhaiterais visiter le monde en aveugle

Dans cette région du Maroc l'aveugle est roi et le passant aveugle
Revenir en haut Aller en bas
florence.sch
A définir
A définir
florence.sch

Féminin Inscrit le : 05/01/2009
Messages : 20
Ville/Région : alsace

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: Re: le Maroc autrement   le Maroc autrement Icon_minitime20.01.10 16:41

coucou
j'ai eu du mal a te trouver
tes recits sont toujours aussi formidable
surtout ta rencontre avec l'aveugle
profite bien de la chaleur car ici il fait froid et il pleut
et vive la suite
bisou a tous les deux Bravo ! A bientôt...
Revenir en haut Aller en bas
touareg
Administrateur
Administrateur
touareg

Masculin Age : 78
Inscrit le : 01/09/2005
Messages : 18821
Ville/Région : Dussac Périgord vert

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: hola   le Maroc autrement Icon_minitime20.01.10 16:43

allez jean un effort Oui
on commence a se languir Je me demande ?
un petit rècit pour nous faire réver a nouveau et faire plaisir a ta fille Bisous
amicalement
eile


Amicalement Palmier
Emile.




le Maroc autrement 2017-t10
Revenir en haut Aller en bas
jean66
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
jean66

Masculin Inscrit le : 19/02/2006
Messages : 163
Ville/Région : le boulou 66

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: Re: le Maroc autrement   le Maroc autrement Icon_minitime21.01.10 6:58

Bonjour Emile, Bonjour Flo

Je me suis contenté de mon blog car j’avais l’impression d’être peu suivi sur le forum.
C’est toujours un plaisir pour moi de communiquer mes impressions sur ton forum.
Après les nomades nous avons rejoint la côte à TIZNIT pour y passer les fêtes de fin d’année. Ce camping est indigne d’une grande ville avec une si grande quantité de ccar, les services ne sont pas du tout adaptés dans ce cas.
Le camping est au complet depuis la fin décembre, une rotation d’une dizaine de ccar est effectuée par jour.
Un petit stock se constitue, ponctuellement, sur le parking du super marché.

De là nous sommes allés à SIDI WASSAY, au bord de la mer entre AGADIR ET TIZNIT.
Un village d’immeubles vides et sans commerce, le camping est d’une propreté impeccable et les emplacements bien délimités et proportionnés. Sur 100 places, une trentaine était occupée le 10 janvier.
Tout ce qui a été dégradé dans les services n’a pas été remplacé. 2 douches chaudes sur 12 en état. Robinetterie et verrous manquant ailleurs. Un petit commerce de première nécessité vient d’ouvrir dans le camping le 05/01

A El AOUTIA les 2 semblant de camping face à la mer sont égaux à eux même, incapable de fournir un service adéquat pour les 30 ccar, pas d’eau ou pas de pression. Enlisement des ccar au Sable d’or
Douche chaude hypothétique dans un bungalow.
On part d’un camping pour rejoindre l’autre en pure perte. Il y a de la place mais pas de service.
Dans chaque camping une dizaine de long séjour le reste a une rotation rapide.
Les parkings de la ville sont toujours interdits.
Le camping des 2 Dromadaires est pratiquement vide 1ccar et une camionnette le 16/01

à EL AOUTIA

On vient de supprimer l’âne avec sa charrette, pour ramasser les ordures ménagères, pour les remplacer par un petit camion. On s’est aperçu que les ânes dressaient l’oreille quand les hommes racontaient des bêtises.
Zavez jamais vu un âne qui dresse l’oreille ? Cela n’est po une mouche c’est sûre sinon ces bêtes auraient des moulins à vent à leur place.
Bon je m’égare, mais un peu d’humour…..
Sur ce camion un éboueur piétine les ordures pour les tasser. Mama dia

La résidence du SABLE D’OR où nous nous sommes installés provisoirement est visitée 3 à 4 fois/jour par des revendeurs de poissons. Le prix est fonction de l’importance du ccar et de la tête du client.
Alors ce matin je suis parti au port acheter directement mon poisson auprès des pêcheurs.
A 100m des étals on vient de m’apercevoir, aussitôt 2 hommes se hâtent vers moi. Un troisième plus malin coure sur le long des camionnettes sans se faire voir et les dépasse.
-bonjour bienvenu me fait-il pour s’assurer que je suis français
-ti cherches poissons missié ?
-salam aleikoum, vouais
-ji li meilleur poissons et ji li plus frais. Viens voir
Je passe le premier stand, il m’épèle les poissons
- li sardines, li corbines, li congres, li thons de 20cm à un mètre etc…..
Je défile devant tous les stands. Les vendeurs et mon accompagnateur me haranguent sans cesse.
Lorsque je demande un prix le vendeur jette un coup d’œil à l’accompagnateur (pour jauger la commission ?)
-ci tant
Je me je crois sur les champs Elysées.
Je divise le prix par dix avec la même morgue.
Je repars avec un kg de merlans pour 4 euros soit 2 fois le prix usuel d’ici.

Au camping un pêcheur vient me proposer un homard de prés de 2 kg pour 250 DH. Il était excellent.

De là nous rejoignons le camping sauvage le long des falaises entre TAN TAN et TARFAYA


LA MER déchainée

Depuis l’horizon infini, les vagues sournoises rampent à plat ventre sur l’eau. Les lèvres pleines d’écumes, elles surgissent subitement à l’approche de la terre. Elles se ruent alors en rugissant vers les falaises où elles se fracassent, comme autant de coups de béliers, aspergeant les falaises de leurs baves qu’elles projettent jusqu’à mes pieds dix mètres plus haut.
Elles hurlent leur colère contre la terre qui les limite.

A cette frontière, LES FORCATS DE LA MER.

LES PÊCHEURS SOLITRAIRES

Si les nomades ont pour fortune un maigre troupeau ils ont aussi une famille sur laquelle s’adosser.
Ici point de salut, c’est les déshérités de la terre.
La négation de la vie humaine et de la société.

Le pêcheur, infime grain de poussière face à l’océan, joue au plus fin avec ces éléments déchainés pour récolter sa maigre pitance qui lui permettra de survivre dans cet univers. Ses mains sont solidement cramponnées à son matériel comme à sa vie.
Il est encore jeune et ne désespère pas de la vie.

Une espérance parfois.

Une vie d’émigrée, cette race à part, sans couleur de peau, venant de tous les horizons comme nous le fûmes tous à un certains moments.
Emigré de tout temps repoussé comme une maladie dangereuse pour les uns et honteuses pour les autres.
Combien sommes nous d’origine gauloise ?
Un rêve d’avenir dans un taudis européen s’il le faut.

Beaucoup de ces pêcheurs viennent de la côte entre AGADIR et SAFI soit qq centaines de km plus au nord. Tous ces miséreux y retournent le temps d’une fête puis recommence leur pénible lutte pour leur survie. Ils arrivent à vendre le poisson à des mareyeurs qui les payeront un à qq euros la récolte du jour.
Ils n’ont, heureusement, pas de dépenses car ils vivent dans des cahuttes en plastique qu’ils ont construites eux mêmes.
Quand la falaise s’effondre, ils s’abiment dans les flots ni vu ni connu s’il n’y a pas de témoin.
Il y a quelques mois, on a mis 2 jours pour retrouver un ccariste trop téméraire..

Bon je m’égare encore une fois.
Il vaut mieux traverser un Maroc désertique avec un âne qu’avec un philosophe qui pérore.

HABIB vient d’ESSAOUIRA et FAOUD d’AGADIR
Ils sont installés dans une cahutte près d’une falaise de 30m. ils s

Ps : après les falaises je remonte vers AMTOUDI puis TAFRAOUTE il existe une route depuis un peu plus d’un an qui y va directement sans passer par Tiznit. Ma carte me montre bien une route mais avec un bout de piste.
Peut-on me donner l’information exacte SVP merci
Revenir en haut Aller en bas
Nehru32
Camping-cariste
Camping-cariste


Masculin Inscrit le : 06/03/2009
Messages : 7087

le Maroc autrement Empty
MessageSujet: Re: le Maroc autrement   le Maroc autrement Icon_minitime21.01.10 8:18

Jean 66, tu devrais écrire plus souvent sur le forum, je viens de me régaler à la lecture de ton texte.
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




le Maroc autrement Empty
MessageSujet: Re: le Maroc autrement   le Maroc autrement Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
le Maroc autrement
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Découverte du Maroc en camping-car :: Boulevard des Echanges, des Rencontres. :: Poésies, contes, légendes, livres-
Sauter vers: