Découverte du Maroc en camping-car

Bonjour et Bienvenue sur notre forum des camping-caristes, quatre-quatreux, caravaniers ou autres... Amoureux du MAROC !!!

Afin de pouvoir profiter pleinement et GRATUITEMENT de notre forum, en consultant toutes ses RUBRIQUES, il est vivement conseillé :
  • soit de vous
    CONNECTER en vous identifiant, si vous êtes déjà inscrit sur le forum
  • soit de vous
    ENREGISTRER pour créer votre compte sur le forum en choisissant un "Nom d'utilisateur" encore appelé "PSEUDONYME" ou "PSEUDO" qui sera votre seule identité visible sur le forum, puis ensuite, de vous "Présenter"
Toutes les rubriques deviendront alors rapidement consultables en fonction de votre participation à la vie de notre forum.

A très bientôt... sur le forum !

L'administration.
Découverte du Maroc en camping-car
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Découverte du Maroc en camping-car

/
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Informations sur les différents GUIDES 2020/2021

La rencontre des 04, 05, 06 septembre 2020,
ayant été annulée

Nous nous retrouverons donc à DUSSAC (24)
les 03, 04, 05 septembre 2021


pour le 16ième anniversaire du forum.
ce sera également le dixième anniversaire de la rencontre de Dussac.

 

 couleurs du Maroc

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
jean66
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
jean66

Masculin Inscrit le : 19/02/2006
Messages : 163
Ville/Région : le boulou 66

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: couleurs du Maroc   couleurs du Maroc Icon_minitime19.12.08 14:21

un peu de chaleur et de couleur pour ces journées bien froides

SAMEDI LE 19 AVRIL

DIRECTION ICH

Après 110 kms de désert et à 45 kms d'ICH nous nous arrêtons pour déjeuner dans une zone aride et pierreuse.
Au loin nous apercevons une tente de nomades avec des troupeaux de chèvres et de moutons.
Bientôt nous apercevons 2 petites taches noires qui s'en détachent et nous savons déjà ce qui nous attend. (ti donnes, ti donnes avec plus ou moins d’insistance)
Arrêtés à 50 m de nous ils nous observent et étudient certainement les meilleurs moyens de nous attaquer.
Ils décident de nous prendre par le coté où nous ne pouvons les voir.
Intrigué je les observe par la vitre du porteur.
Ils ne bougent pas.
Un quart d'heure plus tard pris de pitié de voir ces enfants sous ce soleil écrasant je les invite à nous rejoindre pour déguster un bon jus de fruits frais.
Les 2 enfants de 4 et 6 ans s'approchent avec précautions.
Arrivés à la porte du porteur 2 petites menottes se tendent vers moi et comme une offrande me tendent 2 œufs.
Je tombe de toute la hauteur de mon piédestal et je me sens tout petit.
Un moment d'émotion devant ces humbles frimousses .
Un moment plus tard nous voyons approcher ce qui semble être la maman avec un enfant accroché à ses jupes.
Elle avance d’une façon curieuse comme glissant sur les pierres
Plus tard nous voyons arriver la sœur, une jeune fille de 13 ans qui porte une coupe remplis à ras bord.
Du lait caillé bien rafraichissant.
nous étions là à bien 2 kms de la tente.


ICH

village solitaire perdu à la frontière Algérienne dans un endroit tout aussi solitaire.
Le village ou la ville la plus proche est BOUARFA plus de 100 kms.
Accroché à une falaise le village semble replié sur lui même et ressemble à un village provençal abandonné dans les années 70.
Pas de commerce, pas d'électricité sauf un groupe électrogène qui fonctionne dés la tombée de la nuit jusqu'à 22h.
Pas de moyen de locomotion sauf une navette les lundi et vendredi vers Bouarfa.

Composé de 40 familles soit environ 400 personnes, le village domine une petite palmeraie jardin d'où il tire sa subsistance.
Une petite source alimente les jardins et un petit château d'eau qui alimente les habitations.

Un petit détachement militaire est installé à l'entrée du village.
Lorsque nous arrivons un militaire nous place dans leur parking et un des militaires nous annonce qu'il est spécialement désigné pour nous servir de guide. MAO n'est po loin.

Au cours de l'après midi nous visitons le village en sa compagnie, les bains douches communautaires hommes puis celles des femmes avec son lavoir qui fonctionne toujours.
Vieilles ruelles pavées, parcs à chèvres.
Nous ne rencontrons personne dans ce village, le militaire nous explique que les femmes s'occupent de la maison et les hommes des jardins.
Visite des jardins ou nous rencontrons surtout des enfants, pas de jardins clôturés mais 5 tours de guets désaffectés.
Visite de l’école, de l'infirmerie occupée par un infirmier qui y loge.

À 300m du village une KAIMA.
ICH étant un village d'agriculteurs un chevrier est chargé de s'occuper des 400 chèvres du village.
Ce chevrier vit avec sa femme et ses enfants dans cette tente.
Dés 6h il récupère les chèvres et part dans les montagnes avec son troupeau qu'il ramènera à la tombée de la nuit. Son fils de 8 ans l’accompagne.
Nous nous approchons de la tente. L’état sanitaire de la tente et de ses environs est épouvantable. Femme et enfant en bas âge circulent pieds nus dans une couche de crottes jusque sous la tente.
Un enfant nous tend 2 œufs et la femme nous apporte un bol de lait où des grumeaux surnagent. Je vais être malade, je le sens mais ne peux refuser devant tant de gentillesse.

A 19h nous sommes à nouveau au CCar et partageons avec les militaires, thé, apéro, couscous au lait de chèvre, souvenirs etc.…
On se passe les albums photos on me montre un groupe de CCaristes qui ripaillent au milieu de ce village. j’en ai la nausée cela doit être le lait ?.

Très tard le soir l’adjudant vient encore s’enquérir de notre bien être et nous proposer thé ou café avec pain et huile d’olives pour le petit déjeuner.

Tôt le matin les chèvres me réveillent en traversant le village pour rejoindre le berger. Elles accourent de toutes les ruelles pour leur rendez vous devant la tente du berger. Ce berger est en principe un nomade qui se déplace au gré du pâturage, ici il est sédentaire.
Plus tard je prends mon paquetage et me dirige vers la Kaima pour le remettre à l’enfant qui déjà m’attend. Sans un mot il récupère le sac et le traîne vers la tente.
La mère me fait un signe bien timide.
Le berger et son fils de 8ans sont déjà dans les montagnes.
De retour au parking l’adjudant attend déjà avec sa théière.
Nous ne sommes que des voyageurs qui passons comme des pèlerins en quête de savoir et de souvenirs.
Pour la première fois depuis bien longtemps notre contact ne s’est pas réalisé dans un village.

DIMANCHE le 20 avril 08

Nous décidons de continuer notre chemin.
En cours de route nous croisons un fennec puis beaucoup de lézards géants soudain ma mie me crie
« LA LAAA ATTENTIONNNN»
Cha y est j’ai écrasé quelqu’un « OU OU ?? »
« Sous le ccar…… 2 lézards »
Je recule et il en reste un, 40cms de long et 20 de large, la largeur du pneu de notre CCar. Paix à son âme.

ENFANTS AUX PIEDS NUS SANS AVENIR
Peu après nous apercevons la KAIMA des enfants rencontrés la veille. Lentement nous quittons la route pour nous engager dans un terrain bien pierreux mais nous y parvenons sans trop de difficultés.
Nous nous arrêtons à 20m de la tente.
Pendant notre approche ils ont déjà préparé le terrain, œufs, lait de chèvre, fromage de chèvre …..le comité d’accueil (3 femmes et 5enfants) est prêt et nous très gênés.
Après un échange de petits cadeaux nous sommes entraînés sous la Kaima.
8m de long et 5 de large, un large trou au plafond à une extrémité prés de l'entrée sous lequel est installé la cuisinière (4 cailloux, un petit feu au milieu) l’ensemble est propre et bien aéré. Nous y pénétrons à 4 pattes.
La tente est divisée en 2 parties, une pour les animaux (poules, coqs, dindons, lapins) semble t-il et une pour les adultes.
Un muret fait de caisses, sacs à provisions, couvertures et coussins les sépare.
Une trentaine d’agneaux et de chevreaux pattes liées sont entassés sur un des cotés.
La dame la plus âgée nous montre son savoir faire avec la toison des moutons.
La plus souriante nous montre une baudruche, qui contient du lait. En forme et de la taille d’un mouton elle l’agite avec force.
La plus jeune, belle à faire damner les dieux, nous prépare le thé et les galettes.
Les enfants entretiennent le feu et chassent de la tente poules, dindons, lapins à coups de pieds ou de pierres.
On a étalé à terre à notre intention un tapis et des coussins.
Nous nous déchaussons, nous sommes les seuls à avoir droit au tapis et aux coussins.
Rituel lavage des mains dans une cruche et broc en plastique.
Avec les galettes on nous sert du saindoux ??.
bon OK pas ricanement cela doit être du beurre de leur bétail.
Le petit déjeuner est délicieux, les crêpes ont le goût et la texture d’un croissant chaud.
C’est bientôt la franche rigolade nous arrivons à nous faire comprendre par gestes et grimaces.

2 heures plus tard tournée général de coca dans le CCar. 10 personnes dans le CCar y reste po de place.
Nos invités sont fascinés par le robinet d’eau et la salle d’eau.
Il est 13 heures le berger rentre avec son troupeau, on lâche les agneaux et chevreaux qui courent rejoindre leurs mères.
La dame souriante vient nous prier de rejoindre leur table mais malheureusement nous somme déjà en train de déjeuner sans avoir vraiment faim.
Déçu, elle repart avec des cigarettes pour le berger.
Qu’à cela ne tienne elle revient avec un délicieux couscous sec puis peu après avec une omelette au fromage de chèvre.
BOCUSE est un débutant chez Mac do en comparaison de notre charmante et belle cuisinière. un délice.

Nous leur demandons si nous pouvons passer la nuit ici.
les visages s’épanouissent.
Je passe l’après midi à errer dans le désert avec le garçon le plus âgé, 8 ans.
Moi jean et toi ?
???
Moi jean en me frappant la poitrine comme un gorille et toi ?
???
Jean et toi ?
????
Jo et toi ?
????
Je dresse l’oreille et la tend vers lui car il me semble entendre un murmure
Harrreuuuuu
Comment ?
Je m’appelle rrrrrecs moins fort qu’un murmure
Bon d’accord, pour nous deux tu seras ALEX
Il me répond par une grosse toux.


L’après midi n’est pas de tout repos, dés qu’une poule a pondu un œuf les enfants accourent nous l’apporter
Le summum est atteint quand ils nous ramènent 2 BELLES TRUFFES car ils ont droit à une récompense.
Pendant 2 heures les enfants rapportent les truffes, une par une, qu’ils cueillent dans le désert.
Pendant ce temps les dames nous prennent pour des toubibs elles nous ramènent leurs ordonnances et nous désignent leurs bobos, elles repartent toutes fières avec parfums et savons odorants qu’elles sniffent à en perdre les sens .boudiou el ont gagnées li gros lot.
Le berger fait la sieste et on se relaie pour garder le troupeau, (60 moutons et autant de chèvres) aux pâtures à 1 km.

Un fût de 200 litres sur une charrette sert de réservoir d’eau que l’on va remplir dans les environs.
6 ânes ou mules (j'vois po la différence) servent comme moyen de locomotion et de transport d'eau et de déménageurs.
2 chiens pour aboyer.

La nuit arrive et le ciel est couleur ocre.
Les photos sont splendides.
La plénitude.

Les enfants dorment sous une deuxième tente qui ne sert qu’à cela.
Pas de matelas tout le monde dort sur un tapis rembourré et des couvertures .

Nous dormons tranquillement jusqu’à 4h et là ce n’est plus le muezzin mais le coq qui nous réveillent ainsi que les chiens et les ânes.

A 5 h je regarde l’horizon et je vois une tête qui émerge du troupeau, c’est la jeune fille de 13 ans en train de traire le troupeau.
Il fait frisquet ce matin 9°

Nous avons 450 kms à faire pour arriver à HASSI LABIAL prés de MERZOUGA, nous devons partir tôt avant que le soleil soit à son zénith.
A 6h mise en route du CCar les femmes accourent avec bol et lait chaud de chèvre.
6h45 nous partons enfin avec des souvenirs et des images extraordinaires.

Un instant rare.

Pauvres enfants quel est leur avenir dans la société moderne ?.
Ne nous leurrons pas nous avons eu la chance d’être tombés sur une famille très soigneuse .
Beaucoup des enfants de nomades ressemble à la famille d’ICH.
Nous étions un peu déçus de notre crochet de 500kms mais notre seule rencontre avec ces derniers nomades vaut le détour.

En quittant cette terre ingrate je pense encore à ces enfants ayant déjà perdus toutes leurs illusions et leurs rires d’enfants.
A 5 ans l’enfant garde déjà le troupeau et ne se plaint plus.
A 13 ans cette jeune fille Cosette au visage triste trait le troupeau bien avant le levé du soleil, toute la journée elle est occupée, soit à filer une corde, soit à s’occuper du dernier né toujours dans ces jupes, soit …….
Ici pas de radio ou de télé, de jouet quelconque, de livres ou de BD on ne sait peut être même pas que cela existe.
J’aimerai leur transmettre ma hargne de se battre contre un avenir prédéfini.
Revenir en haut Aller en bas
papy68
Camping-cariste
Camping-cariste
papy68

Masculin Inscrit le : 17/11/2006
Messages : 163
Ville/Région : Alsace

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: Re: couleurs du Maroc   couleurs du Maroc Icon_minitime19.12.08 14:39

Bonjour Jean66,


Quel magnifique récit, un régal à lire, et toute cette misère alors qu'ici chez nous ce sera de tout et à profusion il y a vraiment un monde qui nous sépare avec ces gentilles personnes qui ne connaissent l'abondance de tout et ne connaitront jamais le gaspillage (moi non plus), vraiment super super et bien écrit à faire lire dans nos écoles, aussi je te souhaite d'agréables fêtes de fin d'année.
A bientôt.
Papy68
Revenir en haut Aller en bas
TITOU
Camping-cariste
Camping-cariste


Masculin Age : 74
Inscrit le : 18/12/2007
Messages : 130
Ville/Région : mont de marsan

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: Re: couleurs du Maroc   couleurs du Maroc Icon_minitime19.12.08 15:08

bonjour jean,

quel formidable récit, ☀ j'en ai eu les larmes aux yeux,très bien raconté et enfin du vrai dépaysement.Oui,ces gens ont une vie diffèrente,mais sont-ils malheureux pour autant,je ne crois pas.Heureusement que tout le monde ne vit pas comme nous,nous ne détenons pas forcément la vérité. Embarassé... :pale:
Encore merci pour ce beau récit,et bonnes fetes de noel à tous et à toutes. santa
:super:
Revenir en haut Aller en bas
Abdellatif
MODERATEUR
MODERATEUR
Abdellatif

Masculin Age : 43
Inscrit le : 04/01/2008
Messages : 1493
Ville/Région : Bouarfa, Maroc

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: Re: couleurs du Maroc   couleurs du Maroc Icon_minitime19.12.08 15:37

:super: Bon travail ! Merci :super: Bon travail ! Merci :super: Bon travail ! Merci
tout commentaire de ma part paraitra une tache noire sur cette belle page et ce magnifique récit.
j'ajoute seulement que le chevrier de Ich je le reconnaîs, deux de ses filles étaient mes élèves entre 2002 et 2004, la plus jeune d'elle s'est fiancée à l'age de 10 ans, (romeo veut pas la rater) çà nous aide à comprendre un peu le système de vie de ces gens, une femme le devient dès sa naissance, un homme aussi.
Une demande, des photos si possible,
merci et Bravo jean.
Revenir en haut Aller en bas
http://ichtours.jimdo.com
toto1
A définir
A définir


Masculin Inscrit le : 10/11/2005
Messages : 971
Ville/Région : GIRONDE

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: Re: couleurs du Maroc   couleurs du Maroc Icon_minitime19.12.08 18:05

Bsr à ts
Magnifique récit, qui aurait pu être notre, car nous avons aussi vécu ces moments magiques en mars 2008. Outre la chaleur solaire, c'est surtout la chaleur humaine qui réchauffe les coeurs et prédomine dans ce village du bout du monde.

A bientôt...
Revenir en haut Aller en bas
caribou
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM


Masculin Inscrit le : 05/12/2007
Messages : 1409
Ville/Région : montauban

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: http://www.maroc-campingcar.com/contes-et-recits-sur   couleurs du Maroc Icon_minitime19.12.08 19:40

sensasssss!et presque normal pour ce pays
quand on sort des sentiers battus
quelle émotion quand même !!
et quelle chaleur
des valeurs humaines loin du bling bling!!
Revenir en haut Aller en bas
touareg
Administrateur
Administrateur
touareg

Masculin Age : 78
Inscrit le : 01/09/2005
Messages : 18821
Ville/Région : Dussac Périgord vert

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: merci Jean   couleurs du Maroc Icon_minitime19.12.08 19:57

tu as encore réussi à me faire venir les larmes aux yeux !!!
que tous ceux qui hésitent à partir au Maroc lisent ce récit
et qu'ils comparent avec les récits de ses soi-disant aventuriers qui leur parlent de caillassage, agression etc....
nous ne devons pas visiter le même pays
merci jean
bonne soirée "voisins"
et bon Noël
à toi
emile


Amicalement Palmier
Emile.




couleurs du Maroc 2017-t10
Revenir en haut Aller en bas
Josi
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
Josi

Féminin Age : 70
Inscrit le : 26/09/2008
Messages : 4203
Ville/Région : Suisse - Lausanne

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: couleur du Maroc   couleurs du Maroc Icon_minitime19.12.08 20:29

Bonjour Jean,
Vraiment super ce récit on a hate d'y retourner (J-15) on en a la chaire de poule à la lecture de ce récit.Et je trouve que quand on est de retour chez nous on ressent comme un certain malaise vis à vis de notre confort..
Nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d'année santa Et avec un prénom comme ça(mon mari c'est aussi un Jean) vous êtes trés bons et trés humains.
Au plaisir de peut être vous rencontrer sur les routes du Maroc

Josi

coucou de suisse
Revenir en haut Aller en bas
http://josijean.over-blog.com
Minervois
Camping-cariste
Camping-cariste
Minervois

Masculin Inscrit le : 03/12/2005
Messages : 1374
Ville/Région : Pépieux, Aude (montagne noire)

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: Re: couleurs du Maroc   couleurs du Maroc Icon_minitime19.12.08 20:33

Bonjour Jean,
En te lisant et en te relisant, je suis heureux d'avoir un ami comme toi.
Dis-moi comment tu voyages et je te dirai qui tu es !!
C'est un de mes adages préférés.
Amicalement et à bientôt j'espère.
Richard
Revenir en haut Aller en bas
Bianca Duvillard
A définir
A définir
Bianca Duvillard

Féminin Inscrit le : 15/06/2008
Messages : 159
Ville/Région : Aire la Ville / Suisse

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: magnifique récit   couleurs du Maroc Icon_minitime19.12.08 20:40

Tout d'abord: félicitation pour ce récit vraiment hors du commun. Bravo !

C'est si bien raconté, on s y coirait.

Puis bravo aussi pour cette façon d'écrire. Tous ces petits paragraphes sont plus faciles à lire que si on nous met une page entière sans interruption. Là on a envie de te lire.
Je suis très touché par ce beau récit. Merci

Au plaisir de te lire encore, reçois mes meilleures salutations. A bientôt...

Bien le bonjour de Suisse

Bianca Palmier
Revenir en haut Aller en bas
phile
MODERATEUR
MODERATEUR
phile

Masculin Age : 68
Inscrit le : 30/11/2007
Messages : 5819
Ville/Région : Belgique et Gard ( 30 ) France

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: Re: couleurs du Maroc   couleurs du Maroc Icon_minitime19.12.08 21:44

Bonjour, bienvenue !


comme dit Minervois : "dis moi comment tu voyages et je te dirai qui tu es " , je suis enchanté , charmé par tant de simplicité , de vérité .
Je pense que c'est un honneur que de connaitre Jean , au meme titre que Bianca d'ailleurs
Chapeau bas et comme notre chere devise........................RESPECT
Amitiés


couleurs du Maroc 2016-p12

Revenir en haut Aller en bas
Bianca Duvillard
A définir
A définir
Bianca Duvillard

Féminin Inscrit le : 15/06/2008
Messages : 159
Ville/Région : Aire la Ville / Suisse

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: Re: couleurs du Maroc   couleurs du Maroc Icon_minitime19.12.08 21:53

oh, merci ces mots vont droit au coeur.

Bianca
Revenir en haut Aller en bas
jean66
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
jean66

Masculin Inscrit le : 19/02/2006
Messages : 163
Ville/Région : le boulou 66

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: beaucoup de chaleurs et d'émotions, un peu de tristesse   couleurs du Maroc Icon_minitime20.12.08 14:11

Bonjour
Vous allez me faire pleurer, merci de votre compréhension à mon égard mais l'auteur n'a pas d'importance ce sont les lecteurs qui doivent y trouver leurs plaisirs et leurs comptes.

J'ai discuté avec l'infirmier du village d'ICH de ton association SCOUBiDOU et j'ai ton CD
Les photos d'ICH sous la neige sont magnifiques.
J'ai bien entendu des centaines de photos de ta région,
certaines sont extraordinaires mais je ne peux les diffuser sans l'assentiment des personnes concernées.
Je pense que tu me comprends.

il me semble avoir remarqué ton école en passant mais tout était fermé car c'etait un dimanche.

je continue mon voyage vers FIGUIG
50 kms d'ICH à vol d'oiseaux et 150 par la route.



FIGUIG mercredi 16 avril

12000 habitants tout de même

Une oasis avec une belle palmeraie
La ville haute est sur un petit plateau avec des jardins qui dominent la ville basse dans la palmeraie.

7 ksars composent la ville
C'est la ville la plus propre que nous avons eu l'occasion de visiter au Maroc.

Le CCar est au bord de la piscine dont le petit bassin enfants sert d'abreuvoir et de pataugeoire aux tourterelles.
Nous devons squatter la place d'un gros lézard vert, rouge, orange de 30 cms qui n' arrête pas de nous narguer.

À l'ombre d'un palmier et d'un bel olivier, nous sommes seuls dans un jardin bien aménagé pour accueillir 5 ccars et 8 4x4 le tout est bien ombragé par palmiers, oliviers et pins, jardin potager comme plate bande

Toilettes, bacs et éviers ont tous de l'eau chaude et carrelés avec soin
L'hôtel dispose de 10 chambres de plein pied sans clients actuellement.

Couscous hier soir sur la belle terrasse panoramique d'où l'on voit une ville et la circulation automobiles du coté Algérien .

Cet après midi le menu a été composé avec les légumes cueillis dans le jardin devant le ccar.
Température 32° et 24° la nuit.

JEUDI le 17 avril

Dés 9 h départ avec Mohamed et le ccar pour visiter la palmeraie.

Visite des différents KSARS dont l'un est magnifique et très bien entretenu c'est le Ksar ZENAGA où toutes ou presque toutes les ruelles sont couvertes
Une bonne fraicheur y règne et pas d'odeurs nauséabondes comme c'est souvent le cas dans des lieux clos.

Nous avons là, visité un Riad disposant d'une dizaine de chambres, l'endroit est magique mais chambre sommaire et étuve garantie pour les chambres situées à l'étage.
à midi nous déjeunons chez Mohamed ou l'on nous attend pour partager le repas.
Sa maison est une ruine et il veut en faire une auberge traditionnelle.
Il dispose de 8 " niches" qu'il veut transformer en autant de chambres.
4 chèvres et 6 habitants se partagent le restant soit une grande pièce commune faisant office de cuisine, salle de séjour, dortoir, débarras, matelas à terre et sans ameublement, une deuxième pièce débarras et des toilettes .
Ha ouais un trou noir pour les chèvres
Une cour au milieu de tout cela où trône en son centre la pièce maitresse de la demeure

LE FOUR

60cms de diamètre et autant de haut, notre déjeuner et à l'intérieur.

Un bric à brac a été déversé dans cette cour où nous slalomons pour rejoindre un porche sous lequel ont été disposé des tapis, carpettes et une table de 10 cms de haut.
Après nous être déchaussés et pris la posture du bouddha qui ne nous convient guère et n'est pas notre position favorite, les enfants ramènent du FOUR la pizza Marocaine (fermée et remplie d'une garniture de légumes).

Nous avons quelques difficultés à nous servir car il n'y a po de couverts
Nous commençons à répandre la farce sur le tapis puis sur nous, enfin nous comprenons qu'il nous faut se servir de la deuxième main comme assiette.
Il nous faudrait une troisième main pour arracher les morceaux de pizza et stabiliser le tout.
Le 2ième plat SVP est une salade de féves dont nous nous en saisissons avec des morceaux de pain.
le traditionnel est frugal mais bon et reste le plat quotidien de la plupart des Marocains.

Repas fini les enfants partent à l'école et pour ma mie cela sera séance de maquillage au KOOL réalisé par la maman de Mohammed.
24h après ma mie en pleure encore.

Puis séance photos grimés en bédouin et bédouine.
Mohammed se propose de nous héberger dans la seule niche disponible où sont étendus à terre 2 matelas.
Nous refusons poliment mais avec empressement, notre palace nous attend pour reprendre la route.

Nous quittons cette maison en ruine que Mohammed veut transformer en palais pour touristes fortunés.
Rêve, rêve mon ami un jour peut être ...... nous te le souhaitons inch Allah
Après force embrassades avec la famille nous continuons notre visite.

VENDREDI 18 AVRIL

Tôt le matin, sans guide, je me promène dans la palmeraie
à mon rythme je découvre la vie locale.
Les jardins sont tous clos par des murs de 3 m.
pas très grands (10 à 20 ares )ils possèdent tous un petits bassins d'eau en réserve car ils ne sont irrigués que pendant 3 h tous les 15 jours, alors on en profite pour constituer sa réserve. On y trouve tous les légumes et fruits disponibles sur les marchés européens.
On n'exporte rien car tout est trop loin et les produits de la culture sont consommés par la ville .

Beaucoup d'hommes ont émigrés vers l'Europe et la France en particulier.
On y parle souvent très bien le Français. Les visages sont détendus et souvent souriants, on communique avec nous sans arrière pensée.
Peu d'hommes qui squattent les terrasses de cafés. On ne vous poursuit pas du regard et vous épie pas comme trop souvent au Maroc .

les femmes semblent ici plus émancipées qu'ailleurs au Maroc. On porte plus souvent le voile à Marseille ou à Fés qu'ici. Elles entament facilement la conversation avec nous.
Pas d'enfants quémandeurs on vous fiche une paix royale

Le soir GRAND FESTIVAL DE MUSIQUE ET DE CHANTS OASIEN

Dés 8h, début prévu, nous sommes présents
Une belle scène sous les palmiers, une dizaine de rangs de chaises et de bancs vides
Accès interdit à 200m fo attendre les officiels
9h15 ils arrivent avec gyrophares et sirènes hurlantes .costumés cravates militaire, casquettes et képis, galons réglementaires.
Tout ce beau monde prend place.
On nous distingue dans la foule et un officiel viendra nous prier de rejoindre les officiels?
Un officier vient me taper l'épaule " bienvenue au Maroc"??
Enfin les costumes multicolores sont sur scène et la sarabande démarre au son des tambourins.

AMBIANCE SURREALISTE
les officiels écoutent les artistes dans un silence assourdissant et derrière nous les gens que l'on a laissés approcher sous le contrôle de l'armée chantent, battent la mesure, avec des you you aux rythmes des tambourins.
Ils vivent leurs coutumes, nous les envions et sommes heureux pour eux.
Soudain, le boss militaire se lève d'un bond et file vers les limousines, dans le même élan les officiels le suivent au pas.

PIN PON PIN PON tout ce BO MONDE nous quitte et nous nous retrouvons tout seuls assis aux avant-postes.
discrètement et craintivement la foule
commence à occuper les lieux

ET LA FÊTE COMMENCA


fin:
Le voyage vers ces 2 destinations est long il suffit de regarder la carte pour s'en appercevoir
il faut soulever le caillou pour l'apprécier, sinon il n'y a pas grand chose à voir.

LA SUITE A HASSI LABIAL





Ps: ces textes viennent d'un blog famillial et ont été écrit au jour le jour et au fur et à mesure de notre voyage pour tenir nos enfants au courant de nos déplacements
ils sont sans prétention et sans construction
Revenir en haut Aller en bas
Abdellatif
MODERATEUR
MODERATEUR
Abdellatif

Masculin Age : 43
Inscrit le : 04/01/2008
Messages : 1493
Ville/Région : Bouarfa, Maroc

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: Re: couleurs du Maroc   couleurs du Maroc Icon_minitime20.12.08 15:01

@jean66 a écrit:
[center]Bonjour

J'ai discuté avec l'infirmier du village d'ICH de ton association SCOUBiDOU et j'ai ton CD
Les photos d'ICH sous la neige sont magnifiques.
J'ai bien entendu des centaines de photos de ta région,
certaines sont extraordinaires mais je ne peux les diffuser sans l'assentiment des personnes concernées.
Je pense que tu me comprends.

il me semble avoir remarqué ton école en passant mais tout était fermé car c'etait un dimanche.

[/b]
Je dois comprendre bien sûr, le but de ma demande était de reconnaître l'endroit où vous avez passé la nuit avec la famille nomade, beaucoup de jeunes de cette région étaient mes élèves, curiosité d'un ancien instituteur qui ne garde que des beaux souvenirs de deux ans d'enseignement à cet endroit (2000 > 2002) avant d'être muté à Ich (2002> 2004).
Revenir en haut Aller en bas
http://ichtours.jimdo.com
ballan
Camping-cariste
Camping-cariste


Masculin Inscrit le : 24/11/2008
Messages : 35
Ville/Région : region parisienne

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: couleur du maroc   couleurs du Maroc Icon_minitime20.12.08 21:57

Merci Merci quel beau recit Merci Merci
Revenir en haut Aller en bas
caribou
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM


Masculin Inscrit le : 05/12/2007
Messages : 1409
Ville/Région : montauban

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: http://www.maroc-campingcar.com/contes-et-recits-sur   couleurs du Maroc Icon_minitime20.12.08 22:41

la beauté de ces récits ne doit pas cacher
les problemes que l'on peut rencontrer tous ceux qui sortent
des sentiers battus ont vécu des moments inoubliables
mais il faut quand même informer de la réalite et si nous
nous sommes fait agresser en france
ma femme s'est aussi fait arracher
son sac à BENI MELLAL elle a ete trainée et blessée
avec une fracture et une plaie infectée en allant au restaurant
à400m du commissariat ou nous avions laisse leCC
pour passer une nuit tranquille !!
cela ne nous empêche pas de conseiller le maroc
et d'y retourner avec plaisir
il y a aussi des agressions chez moi en centre ville
je ne reste pas à la maison !!
sans exagérer la chose il ne faut pas la cacher
car pour revenir à notre gazage en france
il ne fallait pas en parler pour ne pas perturber
les statistiques positives d'un certain ministre de l'intérieur
que nous connaissons bien
pour ma part je n'avais jamais vu dans la presse
ou entendu aux regionales la moindre allusion à ces gazages sur l'autoroute
c'etait l 'OMERTA et pourtant les gendarmes nous ont dit que 95 CC avaient étés
victimes de cette bande rien qu'à cote de toulouse en 1 mois !!

un homme averti en vaut deux
Revenir en haut Aller en bas
jean66
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
jean66

Masculin Inscrit le : 19/02/2006
Messages : 163
Ville/Région : le boulou 66

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: Re: couleurs du Maroc   couleurs du Maroc Icon_minitime21.12.08 11:04



Beaucoup de chaleurs et d'émotions, un peu de tristesse, quelques coups de colères, un peu d'humour pour notre consoler notre ami caribou. tout est là ou à suivre.


Avec une pensée particulière pour ces Nomades, errants des grands espaces qui semblent avoir pour devise « libert à tout prix ». Ils sont et vivent hors de notre temps.

Ils arpentent des espaces immenses, au rythme des saisons, comme nous parcourons notre jardin.
Ils ont pour seule horloge, le soleil.
Pour seule loi celle qu’ils ont décidé eux-mêmes.

Avec pour compagnons, le vent ou le silence, les serpents et les scorpions, un troupeau souvent aussi misérable qu’eux mêmes, un soleil de plomb le jour et souvent un froid glacial la nuit.
Ils sont maître et esclave de leur vie.

Aux enfants nomades les yeux pleins d’interrogations, d’humilités et d’inquiétudes.
Enfants timides devant la vie qui s’annonce à eux.



LUNDI LE 21 avril 08

Nous arrivons dans l’après midi à HASSI LABIAL sous une chaleur écrasante.

Auberge camping de L’OCEAN DES DUNES pour une semaine.

JEUDI le 24 Avril

Je viens de relever ma boite à lettre et j’apprends que l'on se plaint de nous aux autorités non autorisées.

Nous avons des excuses car nous avons vécus comme des termites ou ermites, comme vous voulez, pendant 15 jours.


Nous sommes toujours à HASSI LABIAL

35° le jour et 23° au plus froid à 6h du matin.

Même trop chaud pour regarder la télé.

Les dunes de l’erg CHEBBI couleur orange m'étonneront toujours par leur beauté.

Les dunes ressemblent à une mer déchainée en feu, sa couleur naturelle me fait penser à un coucher de soleil permanent

GRAND SAFARI en moto à travers un désert noir comme la suie et caillouteux comme une plage de galets.

À fond la pédale j'essaie d'épater ma mie qui tremble de tous ses membres

Nous avons aperçu un tournage de film avec 300 dromadaires et 300 chameliers et essayons de prendre un raccourci pour le rejoindre à 10kms

Soudain un oued traitre car caché sous une couche superficielle de cailloux noirs.

LA moto est déséquilibrée par le sable mouvant.
TRIPLE SALTO puis la moto retombe sur nous.

Plus con que cha tu meurs sur place

Un 4x4 nous aperçoit et se précipite car nous sommes bloqués dessous. Ils arrivent tout tremblant et il faut d’abord les réconforter
Tu crois qu'il y en a un de ces Espagnols qui aurait pensé à l'appareil photos ou à l'équipe du tournage........



À bientôt peut être ..... Si ma mie ne m'assomme po avant




Je vous rassure la moto n’a rien nous avons amorti le choc et le moteur continue de tourner.
N’Y a que mon pied droit qui fait une curieuse géométrie avec ma cheville.

MA MIE HURLE « YALAMOTOKI MEBRULE LA JAMBE »

Faites KelKe chose appelez le SAMU ou brûlez un cierge.
Les Espagnols relèvent la moto, po d'appareil photo!!

Vexés nous nous ébrouons.

" Muchas gracias"

Nous récupérons la moto et "tchao bambino vite à la casa"
Eberlués ils nous voient partir et filer à toute vitesse les 8kms de piste et 15kms de route.

Ma mie se porte comme un charme et engueule son chauffeur à tour de bras.

Arrivés à la casa re-gros problème il faut choisir entre un pastis ou un cataplasme froid car il n'y a que 4 glaçons et la cheville gonfle énormément.

On coupe la poire en 2 et hop santé MARCELLO.

C'était la bonne solution car 4 jours plus tard je trottine comme un lapin.

FIN



demain la suite à HASSI LABIAL
[/size][/justify]
Revenir en haut Aller en bas
jean66
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
jean66

Masculin Inscrit le : 19/02/2006
Messages : 163
Ville/Région : le boulou 66

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: pêcheurs solitaires   couleurs du Maroc Icon_minitime29.12.08 13:50

Une pensée aussi pour ces pêcheurs solitaires, qui essaient désespérément de harponner leur rêve d’une vie meilleure qui n’arrête pas de fuir devant eux.

Ils sont inlassablement à la poursuite de leur rêve. Ils sont pauvres parmi les plus pauvres de la planète.

Ils ne sont pas maîtres mais seulement esclaves de leur vie.

Marié ils vivent dans des bidonvilles.



Pêcheurs solitaires et nomades leurs voix ne comptent pas, leurs cris sont inaudibles, silencieux. Le vent emporte leurs cris au-delà de la raison.



PËCHEURS SOLITAIRES



Tout le long des 1000 Kms de la côte atlantique sud Marocaine vit un peuple de miséreux.

Misérables parmi les plus misérables.

Partout dans le monde quand le peuple de la mer n’est point organisé c’est la négation la plus profonde de la vie humaine.

Ici pour seuls horizons la mer immuable et le désert aride, tout aussi immuable, d’autre part.

Dans ce paysage âpre, dépouillé et hostile à toute vie, où le sable est brûlant et pénétrant, le rocher coupant, les falaises dangereuses et vertigineuses et la mer tout aussi dangereuse car les vagues peuvent vous fracasser contre les rochers coupants comme autant de poignards. Un vent permanent vous arrose soit de sable soit d’embruns.

Même pas la paix silencieuse car le vent hurle dans et autour des cabanes et les ressacs de la mer sont assourdissants quand les vagues se fracassent contre la falaise.

Plus au sud quand les falaises s’effondrent il ne reste plus que le sable tourbillonnant et la mer.

Le monde originel fait de pierres, de sable et d’eau.



Ici est le royaume des pêcheurs solitaires.

Avec pour seule fortune

Une cabane faite de morceaux de plastique, bâche, caisses, quelques poteaux de bois, de la ficelle et des pierres pour maintenir le tout.

Quelques hardes sur eux.

Quelque chose qui ressemble à un bout de filet de pêche, ficelles et hameçons, quelques fois une ligne de pêche.

Chiffons et vieilles couvertures complètent L’attelage.

Pas d’électricité, pas de radio, pas d’eau bien entendu.



Ils s’entraident souvent à deux ou ont un adolescent avec eux.

Parfois, mais rarement ils sont par petits groupes de 4 à 10 pêcheurs.

Pas de femmes, pas de famille, pas de nouvelles du monde extérieur.

Ici la vie vous file dans la main comme le sable entre les doigts ou la feuille morte emportée par le vent.



Une fois par jour arrive un 4 x 4, souvent rutilant, pour récupérer leur labeur et leur rendre la monnaie.

Après une période plus ou moins longue ils rejoignent leurs familles pour quelques jours avant de repartir vers leur destin.

Une route longe la falaise et va jusqu’en Mauritanie.

Leur seule distraction est de voir arriver un ccariste et de pouvoir se faire offrir une cigarette et le summum vendre leur récolte de la mer pour qqs euros au tarif de luxe.

Peu de communications avec les ccaristes car ils ne parlent que leur patois, mais l’on arrive à se faire comprendre pour l’essentiel

HAHMED a été 2 fois en Europe et à chaque fois refoulé, il recommencera plus tard quand il aura assez économisé pour payer à nouveau le passage.

Dialogue mainte fois entendu.

« Je ne suis pas un mendiant, je ne demande pas d’aumône, je veux seulement travailler et pouvoir nourrir ma famille »

« Vous venez bien chez nous et vous êtes bien accueillis ? »

« Votre SARKO est un mauvais homme »

Quelques instants plus tard

« Et puis à quoi bon la vie en communauté commence à me fatiguer je me sent bien ici

Pas de soucis, la liberté, pas de saletés, la mer me nourrit »

Mais quel avenir, il y a peu de d’anciens ici.

L’environnement de sa cabane est jonché de débris divers et sent l’urine.

En me voyant y jeter un regard furtif il me réplique

« Ça c’est à moi »

Je m’en doute mais je reste muet

« Et si tu te blesses ?»

« Inch Allah »



Ou alors

« J’ai besoin d’argent pour me marier et m’installer en ville »

« Ici j’arrive à économiser »



Certains s’installeront alors dans les rares villes côtières

A TAN TAN des pêcheurs mariés ont décidés d’y vivre dans des masures genre bidonvilles avec quelques chèvres ou moutons pour garantir leur survie.

J’ai suivis l’un deux pendant 2 jours sur les rochers près du port.

Hamid à 51 ans paraissant ….sans age, édenté mal rasé, visage émacié, 45 kg tout mouillé mais souriant à mon approche.

Affublé d’un vieux ciré récupéré au port, il pêche aux filets qu’il tend dans des passes à marée basse puis il les récupère à la prochaine marée, avec la récolte.

Entre les poses de filets et récolte il fouille les rochers à la recherche de poulpes.

Ce matin à 7h.

« Salam aleikoum Hamid, la nuit et la journée d’hier ont été fructueuses ? »

« Aleikoum Salam bienvenu missiou, bof moyen »

« Combien ? »

« Un sar et un mulet »

« Ils étaient bon au moins ? »

« ji sais pas ji vendu au port, y a quelqu’un qui rachète. »

« Tu manges pas le poisson ?.

« si on me donne des sardines au port »



Ben ouais ! les sardines de CALLA IRIS déjà là !



Comme dans beaucoup de ports sous toutes les latitudes, les pêcheurs aux chaluts partagent leur maigre pitance avec de plus pauvres.

Je l’ai même vu à ROSAS en Espagne.

Hamid à ainsi pu vendre son poisson pour quelques centimes d’euro



Revenir en haut Aller en bas
rouge sang
A définir
A définir


Masculin Inscrit le : 28/01/2007
Messages : 446
Ville/Région : ici ou là

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: Réalité   couleurs du Maroc Icon_minitime29.12.08 15:11

Bonjour à tous.

Bonjour Jean.

Merci une nouvelle fois pour ce récit qui nous rappelle à la réalité que nous oublions trop souvent, y compris au Maroc dans nos camping car et campings douillets.

Amitié CC

Petit Bleu
Revenir en haut Aller en bas
Josi
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
Josi

Féminin Age : 70
Inscrit le : 26/09/2008
Messages : 4203
Ville/Région : Suisse - Lausanne

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: pêcheurs   couleurs du Maroc Icon_minitime29.12.08 15:23

Bonjour Jean,
Merci pour ce récit qui nous remets en face de choses de la vie que l'on a tendance à oublier, bien installé dans notre cocon à raler pour rien...
Cordialement

Josi

Coucou de suisse

Bonnes Fêtes
Revenir en haut Aller en bas
http://josijean.over-blog.com
florence.sch
A définir
A définir
florence.sch

Féminin Inscrit le : 05/01/2009
Messages : 20
Ville/Région : alsace

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: Re: couleurs du Maroc   couleurs du Maroc Icon_minitime05.01.09 15:10

bonjour
j'ai toujours autant de plaisir à lire tes récits et j'ai envie de dire " a quand la suite" PC
bisou bonne vacance
et bonne et heureuse année
flo
Revenir en haut Aller en bas
Abdellatif
MODERATEUR
MODERATEUR
Abdellatif

Masculin Age : 43
Inscrit le : 04/01/2008
Messages : 1493
Ville/Région : Bouarfa, Maroc

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: Re: couleurs du Maroc   couleurs du Maroc Icon_minitime05.01.09 15:28

@florence.sch a écrit:
bonjour
j'ai toujours autant de plaisir à lire tes récits et j'ai envie de dire " a quand la suite" PC
bisou bonne vacance
et bonne et heureuse année
flo
Bonjour flo
content que les récit t'ait fait plaisir, c'est l'une des qualités de ce forum, les voyageurs nous racontent à leur retour les moment chaleureux de leurs voyages, en attendant la suite, nous serons content de savoir un petit peu sur toi, il y a la rubrique présentez vous, nous sommes entrés par la même porte et puis que du bonheur parmi cette grande famille si tendre. et bien sûr rien d'obligé.
Amicalement


Dernière édition par Abdellatif le 08.05.09 1:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ichtours.jimdo.com
jean66
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
jean66

Masculin Inscrit le : 19/02/2006
Messages : 163
Ville/Région : le boulou 66

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: Re: couleurs du Maroc   couleurs du Maroc Icon_minitime08.05.09 0:10

ERG CHEBBI

Ce matin je traine avec mon scotter le long des dunes. Des enfants de 4 à 6 ans remplissent des bidons d’eau à un puits. Lorsqu’ils m’aperçoivent ils laissent tomber leurs travaux d’Hercule et se ruent vers moi pour me couper la piste. Si vous n’avez pas vu un sprinter courir les jeux olympiques vous n’avez pas encore vu un enfant Marocain courir après un touriste.
Il y a peu j’aurai accéléré pour les éviter, mais là je continue de trottiner et me laisse surprendre pour les écouter piailler et tailler une bavette avec eux.

Aussitôt –
« Ti donnes bonbons ?»
Je hausse lourdement les épaules d’un air désolé–« la » (non)
« Ti donnes stylo ? »
Avec un sourire bienveillant je lui donne la réponse classique.
« Et toi ti donnes dirham »
conversation stérile car ils ne connaissent pas d'autres mots de français
c'est l'occasion pour moi d'apprendre le berbère puis
Je continue lentement mon chemin avec les enfants aux trousses et je veille à ne pas les semer.
Ils sont heureux de courir plus vite que je ne roule.
A un passage difficile je m’enlise.
Tout les enfants s’esclaffent, trépignent et sautillent de joie.
Pour un peu ils se tordraient de rire en se roulant à terre.
Jamais vu des enfants aussi heureux.
Je leur fais signe qu’ils peuvent pousser la moto.
On s’organise dans la cacophonie.
L’un d’eux se met devant la moto pour tirer et je suis obliger de freiner en catastrophe.
Quand la moto fut ‘dégagée’ je partageais les 3 chewing-gums en 6 parts.
Le dernier n’a rien, mes poches sont maintenant trouées.
Je le laisse monter sur la moto.
Les autres veulent échanger leur chewing-gum pour une place au paradis.
Là il est temps de filer avant la bagarre générale.


Bien entendu dans les villages vous êtes souvent envahis par de véritables meutes, mais bon vous nous avez déjà vus quand la caravane publicitaire du tour de France passe ou quand le père noël jette ses bonbons
adultes et enfants se ruent eux aussi.
considèront cela comme faisant partie du folklore africain sans plus
Revenir en haut Aller en bas
touareg
Administrateur
Administrateur
touareg

Masculin Age : 78
Inscrit le : 01/09/2005
Messages : 18821
Ville/Région : Dussac Périgord vert

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: encore   couleurs du Maroc Icon_minitime09.05.09 15:46

merci Jean
quel plaisir de retrouver tes récits
et ils sont toujours aussi beau, encore s'il te plait ne nous laisse pas languir
le maroc raconté par toi, c'est tellment beau et vivant
merci j'attends la suite
amicalement
emile


Amicalement Palmier
Emile.




couleurs du Maroc 2017-t10
Revenir en haut Aller en bas
mimy-84
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
mimy-84

Féminin Age : 69
Inscrit le : 11/11/2008
Messages : 6056
Ville/Région : vaucluse

couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: Re: couleurs du Maroc   couleurs du Maroc Icon_minitime09.05.09 17:50

Bravo Jean
j'ai tout relu avec beaucoup de plaisir.
A quand la suite stp ... merci Super
mimy-84
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




couleurs du Maroc Empty
MessageSujet: Re: couleurs du Maroc   couleurs du Maroc Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
couleurs du Maroc
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Découverte du Maroc en camping-car :: Boulevard des Echanges, des Rencontres. :: Poésies, contes, légendes, livres-
Sauter vers: