Découverte du Maroc en camping-car

Bonjour et Bienvenue sur notre forum des camping-caristes, quatre-quatreux, caravaniers ou autres... Amoureux du MAROC !!!

Afin de pouvoir profiter pleinement et GRATUITEMENT de notre forum, en consultant toutes ses RUBRIQUES, il est vivement conseillé :
  • soit de vous
    CONNECTER en vous identifiant, si vous êtes déjà inscrit sur le forum
  • soit de vous
    ENREGISTRER pour créer votre compte sur le forum en choisissant un "Nom d'utilisateur" encore appelé "PSEUDONYME" ou "PSEUDO" qui sera votre seule identité visible sur le forum, puis ensuite, de vous "Présenter"
Toutes les rubriques deviendront alors rapidement consultables en fonction de votre participation à la vie de notre forum.

A très bientôt... sur le forum !

L'administration.
Découverte du Maroc en camping-car
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Découverte du Maroc en camping-car

/
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Informations sur les différents GUIDES 2020/2021

La rencontre des 04, 05, 06 septembre 2020,
ayant été annulée

Nous nous retrouverons donc à DUSSAC (24)
les 03, 04, 05 septembre 2021


pour le 16ième anniversaire du forum.
ce sera également le dixième anniversaire de la rencontre de Dussac.

 

 [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
aurgot33
COMITE de GESTION du FORUM
COMITE de GESTION du FORUM
aurgot33

Masculin Age : 71
Inscrit le : 08/06/2014
Messages : 3056
Ville/Région : gujan mestras

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime05.01.20 23:14

Merci Emile pour ton article sur Jerada si bien documenté, ainsi que pour la vidéo. Je ne connais pas Debdou et çà me donne envie d'y aller. 
Aujourd'hui le K.....Comme Kahmsa


La khamsa, que l’on appelle aussi main de Fatma (du prénom de la fille du prophète Mahomet), appelé aussi khmissa ou tafust, est un porte-bonheur très populaire dans tous les pays arabes et  dans la tradition juive (les juifs la surnomment « main de Myriam », en référence à la soeur de Moïse et d’Aaron appelée Myriam). 
Ce symbole est souvent associé à la déesse Tanit, déesse berbère et punique. En langue amazighe (berbère), le terme « tafust » veut dire « petite main ». 
Le terme khamsa signifie quant à lui « cinq » en arabe et en hébreu, en référence aux cinq doigts de la main. C’est un bijou d’argent en forme de main ouverte, qui protégerait contre le mauvais oeil. Certains associent les cinq piliers de l’islam: la sahada (profession de foi), les cinq prières quotidiennes, le ramadan, la zakat (aumône légale) et le haj (pèlerinage à La Mecque). 
Mais attention, ce symbole n’a rien de religieux, il est même contraire aux préceptes islamiques qui condamnent les amulettes et autres talismans, assimilés au polythéisme. 
Une comparaison est possible avec d’autres symboles porte-bonheur comme la « patte de lapin », le « trèfle à quatre feuilles », ou le « fer à cheval ». 
Chez les musulmans, les doigts de la khamsa sont fréquemment gravés des cinq noms très respectés: Mahomet, Ali, Fatima, Hassan et Hussein. 
Pour certains courants musulmans, appartenant au chiisme ou même à certains courants soufis, cette main serait un rappel du nombre des prières à pratiquer quotidiennement, chacune de ces prières étant selon eux plus ou moins liée à l’un de ces cinq noms fondateurs. 
Pour les Juifs, la khamsa se réfère à la légende des dix plaies de l’Egypte qui veut qu’avant sa sortie d’Egypte, Moïse eut ordonné à ses disciples de peindre la porte de toutes les maisons juives avec du sang de mouton.

Bonne journée.
demain le L.....
Revenir en haut Aller en bas
georgeys
COMITE de GESTION du FORUM
COMITE de GESTION du FORUM
georgeys

Masculin Age : 72
Inscrit le : 19/10/2011
Messages : 1170
Ville/Région : Marseille 13010

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime06.01.20 5:54

Bonjour Argot33,
Merci pour cette riche idée géniale que tu as eu, de nous faire partager cet alphabet. 
C'est un travail très original et très enrichissant.
Bravo à  toi.
Revenir en haut Aller en bas
mimy-84
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
mimy-84

Féminin Age : 69
Inscrit le : 11/11/2008
Messages : 6046
Ville/Région : vaucluse

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime06.01.20 8:38

Bonjour,
merci pour ce moment de détente et d'enrichissement culturel
amitiés
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
aurgot33
COMITE de GESTION du FORUM
COMITE de GESTION du FORUM
aurgot33

Masculin Age : 71
Inscrit le : 08/06/2014
Messages : 3056
Ville/Région : gujan mestras

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime06.01.20 9:02

Merci Jean-Claude et Mimy. Bonne journée à vous. 
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
touareg
Administrateur
Administrateur
touareg

Masculin Age : 78
Inscrit le : 01/09/2005
Messages : 18796
Ville/Région : Dussac Périgord vert

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime06.01.20 11:37

merci a ceux qui suivent !!!
on ne peut évidemment pas passer la lettre K 
sans parler de la KOUTOUBIA !!!!
aussi célèbre que notre tour Eiffel (enfin presque) 

Celle que l’on appelle « le Toit de Marrakech »
La seule silhouette de cette impressionnante mosquée plusieurs fois centenaires laisse rêveur. En effet, comment ne pas se sentir voyager en rêves, à la seule vue de ce monument historique, lieu sacré et de prières, théâtre de tant de choses, au sein d’une des plus belles villes d’Afrique du Nord ! Un voyage au Maroc en camping car  se doit de passer par  Marrakech, et vous permettre de découvrir sous toutes les coutures la Koutoubia et son sublime minaret, emblème de la ville rouge.
La mosquée est tout d’abord très ancienne : débutée en 1120 sous les Almoravides, la mosquée n’était pas orientée vers la Mecque. Le nouveau sultan Almohade, qui vient de conquérir Marrakech, décide de construire  une nouvelle mosquée, correctement orientée. C’est donc surtout la dynastie des Almohades qui donneront sa splendeur à la mosquée à partir de 1162 et l’aspect que nous lui connaissons aujourd’hui.
La construction avait été décidée par le sultan Abdel Moumen, et ne sera terminée que sous le règne de son petit-fils, Yacoub el-Mansour, en 1199. Le minaret de Marrakech inspirera par la suite d’autres constructions Almohades. Ce sont les Almohades qui ont également construit les deux autres splendides mosquées « sœurs » de la Koutoubia, similaires par leur minaret : le minaret (inachevé) de la mosquée Hassan de Rabat, la Tour Hassan et la Giralda de Séville, devenue partie intégrante de l’actuelle cathédrale.                                                                    Le nom de la Koutoubia est un dérivé de « kutubiyyun », le souk des libraires qui existait non loin de la mosquée, ce qui explique pourquoi on connaît aujourd’hui la Koutoubia également par son nom de « mosquée des libraires ». Vous ne pouvez  pas, en tant que touriste occidental non musulman, rentrer dans la mosquée. En revanche ne pas se priver  pour admirer la beauté de l’édifice, vu du dehors.
Le minaret
Le décor extérieur du minaret est différent sur les quatre faces : peinture sur enduit à ornements floraux et épigraphiques, réseau d'entrelacs en relief où s'intercalent les peintures, bandeau de faïences à filet blanc sur fond turquoise, arcatures parfois entremêlées. Il est construit en grès schisteux originaire des carrières du Guéliz (banlieue de Marrakech). Admirablement proportionné : 12,80 m de côté pour 69 m de hauteur avec le lanternon (77 m jusqu'à la pointe de la flèche), avec un mur extérieur de 2,50 m. il surplombe la ville et on peut le voir de pratiquement partout La mosquée représente bien la philosophie des Almohades, qui étaient une dynastie assez stricte : pas de décors foisonnants, pas d’extravagances, on reste dans la sobriété, tout en pierre de taille. Pour couronner le minaret, un « Jamour », trois boules de cuivre, chacune représentant les hauts lieux saints de l’Islam : la Mecque bien sur, mais aussi Médine et Jérusalem. Je sais vous allez me dire qu’il y en quatre en vérité mais la dernière boule c’est juste la pointe.


La petite histoire  .… ou la légende !!
Le lanternon, haut de 16 m, apparaît comme un second minaret posé sur le premier. Il est surmonté d'une tige de métal à laquelle sont fixées quatre boules dorées de taille décroissante, la plus grosse ayant 6 m de diamètre. Elles sont faites de plaques de cuivre doré rivées entre elles. Une légende affirme que ces quatre boules seraient en or pur et fabriquées avec les bijoux de l’épouse de Yacoub El Mansour qui les auraient offerts pour se repentir d’avoir transgressé le ramadan en avalant trois grains de raisins !!!!


Le décor extérieur du minaret est différent sur les quatre faces : peinture sur enduit à ornements floraux et épigraphiques, réseau d'entrelacs en relief où s'intercalent les peintures, bandeau de faïences à filet blanc sur fond turquoise, arcatures parfois entremêlées.
Chaque face du minaret est différente. Pas facile de savoir  qui avait été l’architecte de la mosquée. Certains disent que c’est l’andalou Gueber de Séville (Jabir ibn Aflah de son nom arabe), également responsable de la Giralda de Séville et de la tour Hassan, d’autres disent que c’est Ahmad Ben Baso, qui lui a bien été de la construction de la Giralda.
Ce qu’on peut apprécier le plus, lorsque l’on vient des jardins de la Menara,  c’est de regarder au bout de l’avenue de la Menara,  on voit, en plein milieu, le minaret de la Koutoubia. Cette avenue de plusieurs kilomètres, qui se termine ainsi sur le plus beau des monuments, vaut la peine de marcher d’un bout à l’autre Le minaret sert de point de repère aux voyageurs perdus, sur ces terres planes, au pied de l’Atlas : on peut le voir à plus de 30 kms ! Le minaret est omniprésent, ne serait-ce que par l’appel à la prière que l’on peut entendre cinq fois par jours, fait par le muezzin…
Ceux qui stationnent au parking de la Koutoubia d’ailleurs connaissent bien ce réveil matin !!!! Lla première fois c’est assez surprenant !!!!


Amicalement Palmier
Emile.




[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 2017-t10
Revenir en haut Aller en bas
kalet24
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
kalet24

Féminin Inscrit le : 05/01/2010
Messages : 651
Ville/Région : Thiviers Périgord vert

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime06.01.20 14:22

Merci pour ces leçons. ..sur le Maroc....on suit on suit.
K..comme Kalet....ok je sors...
Super temps au Maroc.
Revenir en haut Aller en bas
Nicole 33
COMITE de GESTION du FORUM
COMITE de GESTION du FORUM
Nicole 33

Féminin Age : 75
Inscrit le : 07/12/2005
Messages : 8446
Ville/Région : Sainte Foy la Grande Gironde

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime06.01.20 14:37

Bonjour

Bien sur qu'on suit et avec plaisir!
  On attend la suite!
      Nicole
Revenir en haut Aller en bas
http://nicole-raconte.over-blog.com/
bedoin38
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
MEMBRE d'HONNEUR du FORUM
bedoin38

Masculin Age : 67
Inscrit le : 20/05/2007
Messages : 1525
Ville/Région : 38 isere mais Corse de sang

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime06.01.20 14:56

@touareg a écrit:
merci a ceux qui suivent !!!
on ne peut évidemment pas passer la lettre K 
sans parler de la KOUTOUBIA !!!!
Bonjour les Amis .

Bien sûr Émile Super que l’on suit vos exposés . Depuis le début je prends plaisirs à découvrir par votre intermédiaire le patrimoine de ce beau pays .
Merci à vous deux . 

Bises 
Amicalement 
Jean
Revenir en haut Aller en bas
touareg
Administrateur
Administrateur
touareg

Masculin Age : 78
Inscrit le : 01/09/2005
Messages : 18796
Ville/Région : Dussac Périgord vert

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime06.01.20 15:05

merci a tous 
je plaisantais bien sur !!!
mais c'est vrai qu'on pourrait parler de K..... comme kalet24 !!!!
Rire Rire Rire


Amicalement Palmier
Emile.




[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 2017-t10
Revenir en haut Aller en bas
aurgot33
COMITE de GESTION du FORUM
COMITE de GESTION du FORUM
aurgot33

Masculin Age : 71
Inscrit le : 08/06/2014
Messages : 3056
Ville/Région : gujan mestras

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime06.01.20 15:28

Merci Emile pour ce bel article, et merci à tout ceux qui suivent, çà donne envie de continuer.
Bonne journée à tous.
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
touareg
Administrateur
Administrateur
touareg

Masculin Age : 78
Inscrit le : 01/09/2005
Messages : 18796
Ville/Région : Dussac Périgord vert

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime06.01.20 15:37

bien sur on est sérieux ici
mais de retrouver des gens qui n'hésitent pas à y mettre un peu d'humour 
ça fait vraiment du bien


Amicalement Palmier
Emile.




[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 2017-t10
Revenir en haut Aller en bas
Nicole 33
COMITE de GESTION du FORUM
COMITE de GESTION du FORUM
Nicole 33

Féminin Age : 75
Inscrit le : 07/12/2005
Messages : 8446
Ville/Région : Sainte Foy la Grande Gironde

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime06.01.20 19:12

Bonsoir

Avant de quitter le K pensons à Khouribga et ses phosphates et
   aux Keftas!
   Bonne soirée
    Nicole
Revenir en haut Aller en bas
http://nicole-raconte.over-blog.com/
aurgot33
COMITE de GESTION du FORUM
COMITE de GESTION du FORUM
aurgot33

Masculin Age : 71
Inscrit le : 08/06/2014
Messages : 3056
Ville/Région : gujan mestras

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime06.01.20 23:01

Bonjour, aujourd'hui il y aura 2 L....comme Lben, et....Légendes du Désert.


L…..comme Lben

Dans les pays du Maghreb, on en consomme beaucoup. On ne doit pas confondre :

  • le lait fermenté caillé (rayer, raïb en arabe ; tikkilt en chleuh ; ikil en kabyle ; aghi yetchlen en chaoui), qui, égoutté, donne le lebné.
  • le leben (l'ben, lben ou lban en arabe ; agho en chleuh ; ighi en kabyle ; aghi asemmam en chaouia), ou petit-lait fermenté, babeurre issu du rayeb.


La préparation usuelle des laits fermentés du Maghreb est simple : le lait cru est abandonné à lui-même, à température ambiante, jusqu'à sa coagulation spontanée. Celle-ci demande de 24 à 72 heures suivant la température locale en été ou en hiver. Ce lait caillé par fermentation naturelle est nommé rayeb (ou raïb). Il est transformé en Algérie à partir du lait cru de vache ou de chèvre.
Pour fabriquer le leben, le rayeb doit ensuite être baratté pendant 30 à 40 minutes. On rajoute enfin un certain volume d'eau tiède (environ 10 % du volume de lait cru) de façon à ramener la température au niveau convenant le mieux au rassemblement des grains de beurre. Après extraction partielle du beurre traditionnel (ou zebda beldia), on obtient un liquide épais, le babeurre (ou petit-lait), nommé lben. C'est un liquide légèrement aigre qui devient acide au bout d'une journée ou deux.
Cette boisson est agréable et se boit fraîche, généralement en accompagnement du couscous.
Usuellement, le barattage se fait dans une outre de peau de chèvre ou d'agneau, nommée checoua. L'outre remplie de rayeb est suspendue à un tripode ou à une poutre et vigoureusement agitée d'avant en arrière jusqu'à coalescence des agrégats de particules grasses. Le barattage dure une quarantaine de minutes. De nos jours, le barattage se fait également dans un mixeur, ou est transformé industriellement par centrifugation du lait en vue d'obtenir de la crème et où le leben est un sous-produit de cette opération.
Le lben se conserve mal, il aigrit rapidement au bout de deux à trois jours. Pour éviter tout gaspillage, le produit est chauffé fortement pour séparer le petit-lait du caillé (le klila) qui est consommé ensuite comme un fromage frais.
Au Maroc, le lben traditionnel était, jusque dans les années 2000, une production typique des campagnes mais de nos jours, il est de plus en plus fabriqué en ville chez l'habitant pour l'usage domestique ou fabriqué dans les crémeries. Pour des raisons se voulant hygièniques, il est fait avec du lait pasteurisé ou du lait cru bouilli. La coagulation est déclenchée avec du yaourt ou de la présure. Il est ensuite placé dans des faisselles. « En conséquence, cette nouvelle méthode de fabrication du lben met sérieusement en danger les propriétés uniques et authentiques des produits laitiers traditionnels du Maroc. 
Les dadas (surnom donné à la cuisinière marocaine)vous expliqueront que pour obtenir sa saveur onctueuse, il doit rester trois jours dans une outre en peau de bouc, avant d’être collecté. Sachez que dans les campagnes, les plus respectueuses des traditions culinaires, les paysannes secouent même, matin et soir, l’outre pendue à une branche d’olivier, jusqu’à ce que le lait soit caillé. Les Marocains sont très friands du lben traditionnel al dente avec ses grumeaux de beurre jaune qui surnagent encore à la surface et se délectent du saykok, un couscous au lben, très apprécié à Ouarzazate. Cette passion pour le lben explique son surnom de « lait du Paradis ».

Je voudrais rajouter aussi au L….les Légendes du Désert.
Les charmes du désert sont nombreux, et les légendes contées dans le Tafilalet, au sud de la « route des mille casbahs », en font partie. On raconte qu’au XIIe siècle, durant une grave sécheresse, qui persista pendant des mois dans la région, les chefs berbères des tribus de la ville de Rissani firent venir d’Arabie un descendant du Prophète: Hassan l’Alaouite. Dès son arrivée, Hassan invoqua le prière de la pluie (salât al-Istisquâ), un miracle se produisit alors: un vent printanier traversa les montagnes et les vallées, et soudain la pluie tant espérée arriva. C’est ainsi que la légende explique l’arrivée des Alaouites à Rissani, l’ancienne capitale du tafilalet, ultime étape, pendant plus de onze siècles, du commerce caravanier.
Le désert est aussi le lieu des sortilèges: la source bleue de Messi, au nord de la palmeraie d’Erfoud, serait un remède à la stérilité. Cette croyance populaire est toujours présente, si bien que tous les vendredis, avant la grande prière de la Jamouha, des femmes viennent s’y baigner et allument des bougies dans la grotte de la falaise d’où jaillit la source. 


 La Jamouha: (Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur des jours de la semaine sur terre : c’est le jour où fut créé Adam, le jour où il fut introduit au Paradis, le jour où il en sortit . C’est aussi le jour où finira le monde. » )


Bonne lecture et à demain pour le M.
Revenir en haut Aller en bas
aurgot33
COMITE de GESTION du FORUM
COMITE de GESTION du FORUM
aurgot33

Masculin Age : 71
Inscrit le : 08/06/2014
Messages : 3056
Ville/Région : gujan mestras

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime07.01.20 23:32

Bonjour, aujourd'hui le M....comme Marche Verte, 

M…..comme  Marche Verte.

La question du Sahara occidental, ex-Sahara espagnol, est un enjeu politique et historique majeur. Plusieurs acteurs sont concernés: les Espagnols, qui le contrôlaient de 1912 à 1976, les Marocains qui revendiquent l’idée d’un « Grand Maroc » qui s’étend très au sud, les Sahraouis qui l’habitent, et les pays limitrophes, l’Algérie et la Mauritanie.
 Aux lendemains de l’indépendance (1956), les revendications marocaines se font très pressantes à l’égard du Sahara: la crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne est à son paroxysme et les difficultés avec les Sahraouis commencent. Appuyés militairement et financièrement par l’Algérie, les Sahraouis créent en 1973 le Front Populaire de Libération (Polisario) et proclament l’indépendance du Sahara occidental; la Cour Internationale de Justice de La Haye leur donnera raison, en octobre 1975.
 En guise de protestation, le roi du Maroc, Hassan II (1961-1999), organise le 6 novembre 1975 (devenu depuis un jour de fête nationale)une marche pacifique, dite « Marche Verte » (le vert étant la couleur de l’islam), de Marrakech jusqu’au Sahara occidental: 350 000 Marocains, hommes et femmes brandissant des exemplaires du Coran et des drapeaux marocains, y participent et pénètrent la région, entourés par 20 000 soldats des Forces armées royales. Trois jours après, Hassan II les appelle à revenir, « ses objectifs politiques et symboliques étant atteints. La Marche Verte est un succès populaire (plusieurs milliers de Marocains s’installeront progressivement au Sahara occidental) et politique (l’ensemble des responsables politiques et militaires marocains se rallient aux décisions royales).
  L’Espagne, qui ne veut pas d’une guerre avec le Maroc, quitte le Sahara en 1976 et le laisse aux mains du Maroc et de la Mauritanie qui se partagent le territoire, selon les termes de l’accord de Madrid du 14 novembre 1975; les deux tiers septentrionaux (Seguia el-Hamra) au Maroc et le tiers restant (Oued Ed-Dahab-Lagouira) à la Mauritanie. La situation est loin d’être réglée: en 1976, le Maroc est en guerre contre l’armée algérienne et le Polisario, et le 11 août 1979, le tension est à son comble, lors de l’annexion par le Maroc de l’ensemble du Sahara occidental, suite à la décision de la Mauritanie d’abandonner sa partie. Certes, depuis 1990, les combats ont cessé, mais les populations marocaines et sahraouis vivent mal la pression permanente. Le conflit s’enlise et le statut du Sahara occidental n’est toujours pas défini, malgré la trêve signée en 1991 entre le Maroc et le Polisario, et les tentatives de conciliation des Nations Unies. En outre, le coût des opérations militaires (plus de 300 millions de dollars) pèse sur les finances marocains.
  Si la « Marche Verte » demeure encore aujourd’hui un symbole de fierté nationale, les fresques en son honneur qui décoraient auparavant les murs des cafés des villes marocaines du Sahara (Laayoune, Smara…) sont désormais recouvertes par les paysages de dunes, plus folkloriques pour les touristes, de plus en plus nombreux à parcourir le Désert. 

Et M…..comme Mines de Midelt


La société française Penaroya avait, au début du XXe siècle, développé l’industrie minière dans la région de Midelt, sur le versant nord du Haut-Atlas où elle exploitait deux mines de plomb à Mibladen. L’abandon de cette activité laisse aujourd’hui régner une ambiance de désolation, un spectacle de fin du monde: les anciennes habitations des mineurs sont livrées aux assauts du vent, les systèmes de levage et de transport semblent figés pour l’éternité. Cependant quelques hommes isolés continuent, avec pour tout matériel leurs bras, quelques massettes, brouette et paniers, dignes des premiers temps de l’Antiquité, à exploiter des filons pour en extraire des cristaux de roche dont la variété et la beauté firent la gloire des musées et des collections privées, et qui passionnent toujours les minéralogistes du monde entier. La splendide vanadinite, ou plomb brun, (couleur allant du jaune-orangé au rouge, les cristaux pouvant atteindre 14 cm) fait de la région de Midelt un pôle d’attraction pour les amateurs de minéraux, sans compter, parmi tant d’autres, l’azurite (couleur du bleu azur au bleu de Prusse), le grenat et l’agate. 

Bonne lecture, et à demain pour le N.
Revenir en haut Aller en bas
Nicole 33
COMITE de GESTION du FORUM
COMITE de GESTION du FORUM
Nicole 33

Féminin Age : 75
Inscrit le : 07/12/2005
Messages : 8446
Ville/Région : Sainte Foy la Grande Gironde

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime08.01.20 9:22

Bonjour

En 1986 nous étions à Akhfenir. Il y a près du château d'eau actuel un lieu de pêche appelé "Le camion brulé". Effectivement en 86 il y avait les restes d'un camion qui avait sauté sur une mine.
 En 1990 nous sommes allés à Dakhla et munis d'autorisations spéciales nous avons traversé la barrière d'El Arghoub. Il fallait être très prudents et si nous quittions la route ne prendre que les piste sécurisées c'est à dire délimitées par des cairns! Un ami a remonté dans son épuisette une mine anti personnel!
  Sur le bord de la route quand nous nous arrêtions dans un café pour prendre un thé les Sarahouis venaient avec leur eau pour faite le thé.
  Encore aujourd'hui il y a les marocains du nord et ceux du sud, on sent très nettement la séparation!
    Bonne journée! On attend la suite!!
      Nicole

Pour la lettre N j'ai une idée!! mais je te laisse choisir!
Revenir en haut Aller en bas
http://nicole-raconte.over-blog.com/
distran
CAMPINGS MAROCAINS
CAMPINGS MAROCAINS
distran

Masculin Age : 53
Inscrit le : 04/10/2005
Messages : 2989
Ville/Région : Mhamid

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime08.01.20 17:32

Pour Préciser sur la Marche Verte
La Hadja qui m'a élevé de 0 à 10 ans y a participé... elle a disparue pendant 2 mois, emportée dans des camions bennes comme tant d'autres "volontaires" ... Elle ne savait même pas où était le Sahara... aucun doute, ils ont pratiqués des "vidages" de douar entier et t'as rien à dire... méthode bien dans l'air du temps de cette époque.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritdesert.com
aurgot33
COMITE de GESTION du FORUM
COMITE de GESTION du FORUM
aurgot33

Masculin Age : 71
Inscrit le : 08/06/2014
Messages : 3056
Ville/Région : gujan mestras

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime08.01.20 17:40

Merci Phil de cette précision. Je me doute que les 350 000 personnes ne sont pas toutes partis de leur plein gré. Une méthode qui existe encore, malheureusement dans pas mal de pays. Quand on voit ce qui se passe actuellement en Iran, et que l'on connaît l'animosité grandissante de la population envers les mollahs, on se pose des questions sur ces foules immenses que l'on voit sur les médias.  Mais bon......
Revenir en haut Aller en bas
distran
CAMPINGS MAROCAINS
CAMPINGS MAROCAINS
distran

Masculin Age : 53
Inscrit le : 04/10/2005
Messages : 2989
Ville/Région : Mhamid

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime08.01.20 17:54

M comme "Malem"
Le Malem, c'est l'artisan patron, qu'il soit maçon ou mécanicien.
Si je précise ici, c'est que c'est très important de reconnaitre le Malem et le flibustier de passage.
Un terme à connaitre.
Un très grand compliment est de dire à la fin des travaux, "tu est un grand Malem toi"

Anecdote : Mohamed, le Malem qui a fait maçonnerie/charpente au camping est resté 1 an pour les travaux.
Moi j'ai fait Elec / plomberie et un peu de maçonnerie / enduit pour l'aider
Et à la fin, il m'a dit " tu es un très grand Malem phil, dans le sud, je connais pas comme toi"
J'étais fier comme Artaban et on a fini au couscous Bisous
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritdesert.com
aurgot33
COMITE de GESTION du FORUM
COMITE de GESTION du FORUM
aurgot33

Masculin Age : 71
Inscrit le : 08/06/2014
Messages : 3056
Ville/Région : gujan mestras

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime08.01.20 17:58

Merci encore de cette anecdote. Lorsque j'ai eu l'idée de cette série d'article, c'était avec l'espoir que vous seriez nombreux à "apporter votre pierre à l'édifice". Aussi je remercie tout ceux qui y participe, ainsi que les encouragements que j'ai reçu ici ou en MP.
Revenir en haut Aller en bas
distran
CAMPINGS MAROCAINS
CAMPINGS MAROCAINS
distran

Masculin Age : 53
Inscrit le : 04/10/2005
Messages : 2989
Ville/Région : Mhamid

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime08.01.20 18:13

Si tu permet Francis, je fait un autre écart, et je reviens à E comme "entraide"
Le 30/12, je crois, je reçois en whatapp des photos d'un groupe surpresseur... J'étais encore en France, et c'est un ami marocain d'un camping que tout le monde adore ici, qui a un muschkil avec sa pompe et me demande conseil... car je suis le plombier référent du sud ! tu penses si je suis pas un peu fier...!
Alors, bien sûr, j'ai essayé de dépanner au tel depuis la France...
Mais voilà la morale de l'histoire : il ne s'agit pas de moi, il s'agit d'entraide entre nous, quelques propriétaires de mes amis entre Ouarzazate, Boudnib, Merzouga et Mhamid... c'est ça qui compte
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritdesert.com
Nicole 33
COMITE de GESTION du FORUM
COMITE de GESTION du FORUM
Nicole 33

Féminin Age : 75
Inscrit le : 07/12/2005
Messages : 8446
Ville/Région : Sainte Foy la Grande Gironde

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime08.01.20 20:03

Bonsoir

L'anecdote de Phil me rappelle un autre épisode semblable!
 En 1985 le  Roi Hassan II est venu à Agadir pour la pose de la première pierre du Port. Nous étions installés à Tiguert (près du Cap Guir). Nous avons vu passer de nombreux camions (ceux du chantier du port) qui étaient aller chercher dans les douars la population qui venait acclamer le Roi à Agadir! Dans la soirée le retour a  été organisé et il se dit que des années auparavant lors de la visite du Roi Mohamed, les camions avaient fait l'aller mais pas le retour. J'ignore si c'est exact.
     Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
http://nicole-raconte.over-blog.com/
aurgot33
COMITE de GESTION du FORUM
COMITE de GESTION du FORUM
aurgot33

Masculin Age : 71
Inscrit le : 08/06/2014
Messages : 3056
Ville/Région : gujan mestras

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime08.01.20 23:13

Bonjour, aujourd'hui le N


N…..comme Nayda

Nayda désigne un récent mouvement musical, à dominante rap, né à Casablanca, dans les années 90, mais encore en l’état embryonnaire.
  Le terme est un néologisme qui signifie « réveil » ou « debout » en arabe marocain (darija). Chez les jeunes, il désigne surtout une ambiance festive et décontractée. Pour beaucoup, le nayda est le symbole d’une identité musicale propre à la jeunesse; il est d’ailleurs comparé à la movida espagnole des années 80. Mais le nayda n’a pas que des amis, certains considèrent que c’est un phénomène marketing totalement artificiel, d’autres, comme les islamistes du Parti de la Justice et du Développement ( PJD ), le comparent à un mouvement de « débauche ». Quoi qu’en disent ces détracteurs, le nayda connaît un succès certain, qui contribue à l’émergence de nouveaux groupes musicaux underground du L’Boulevard

Et N…..comme NOOR

Noor ou Nour, signifie « lumière » en arabe et en persan. 
La centrale solaire Noor, est une centrale solaire thermodynamique entrée en service en février 2016 près de Ouarzazate.
Avec 160 MW, elle devient la 7e centrale solaire thermodynamique la plus grande du monde, après 5 centrales américaine aux premiers rangs, puis la centrale Solaben en Espagne. Son extension, programmée en trois étapes, portera sa puissance à 580 MW, en faisant une des plus grande centrales solaires au monde, avec Solar Star en Californie.
Noor I est constituée d’un champ de 480 hectares de miroirs courbes ( cylindro-paraboliques ) avec une capacité de 160 MW, géré par l’Agence marocaine pour l’énergie durable et construit majoritairement par un consortium saoudien.
Le 4 février 2016, lors de l’inauguration de Noor I, le Roi Mohammed VI a inauguré le lancement des travaux de la seconde étape. Noor II utilisera la technologie thermo-solaire avec capteurs cylindro-paraboliques, comme Noor I sur une surface de 680 hectares, pour une puissance de 200 MW. Noor III utilisera la technologie thermo-solaire avec tour pour une puissance de 150 MW. La dernière phase, Noor IV, sera photovoltaïque. Ces quatre unités feront de Noor Ouarzazate le plus grand site de production solaire multitechnologique au monde avec une capacité de 580 MW.

A ce complexe de Ouarzazate, s’ajouteront quatre autres centrales solaire actuellement en projet: Ain Bni Mathar ( dans l’Oriental, 80 kms au sud d’Oujda et 36 kms de la frontière algérienne), Forum El Oued, Boujdour et Sebkha Tah ( il s’agit d’une dépression salée près de Tarfaya à 55 mètres au-dessous du niveau de la mer, ce bassin constitue le point le plus bas du pays. Il est à 14 kms de l’océan, mesure 30 kms de long sur 10 de large environ, pour une superficie de 250 km2

A demain pour le O
Revenir en haut Aller en bas
Nicole 33
COMITE de GESTION du FORUM
COMITE de GESTION du FORUM
Nicole 33

Féminin Age : 75
Inscrit le : 07/12/2005
Messages : 8446
Ville/Région : Sainte Foy la Grande Gironde

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime09.01.20 16:21

Bonjour
Je ne laisserai pas passer le N sans parler  de Naïla! Cette perle du Sud Atlantique se mérite! Il faut dépasser El Ouatia mais la route qui longe l'Océan offre des paysages de falaises absolument impressionnantes. Il est facile de s'arrêter pour les contempler car le plateau est très roulant pour les CCars.
Une centaine de km après El Ouatia une route aujourd'hui goudronnée conduit à la lagune. Naïla ou Knfiss apparait:
"Situé à 200 km au nord de la ville de Laâyoune, le parc national Khnifiss, un site d’intérêt biologique et écologique, est un lieu mythique qui surgit en plein désert et permet au visiteur de se familiariser avec la faune saharienne et d’observer les oiseaux transitant par la région. La lagune Naila est l’une des composantes les plus importantes de ce parc. Sise sur l’axe routier RN°1, à 20 km au sud du centre d’Akhfennir, Naila est le plus grand espace lagunaire de toute l’Atlantique marocaine avec un plan d’eau de plus de 3000 ha limité par une falaise rocheuse stratifiée et taillée par l’érosion marine. Un cordon dunaire est suffisamment consolidé pour arrêter les influences des courants marins. L’alimentation de la lagune se fait par une ouverture dans le cordon dunaire qui permet de réguler les apports marins et de maintenir un plan d’eau minimal pendant les périodes des marées basses. Naila est un milieu exceptionnel de biodiversité et constitue un point de relais pour les oiseaux migrateurs en transit. Par ailleurs, la lagune a été déjà répertoriée comme site d’intérêt écologique par le Fonds mondial de protection de la nature. Sur le plan national, la lagune fait l’objet d’une zone protégée. Avec ses centaines d’hectares de mer, de systèmes lagunaires et du désert, la lagune Naila est devenue la destination privilégiée pour un nombre important des citoyens du sud, qui préfèrent s’y rendre pour passer des moments de joie. La configuration de ce site lui donne une grande diversité de biotopes et donc une grande richesse de faune et de flore. Ainsi, on y trouve une trentaine d’espèces d’algues et plus de 70 espèces de plantes vasculaires dont plusieurs sont endémiques et rares. Le choix de ce site par les habitants des provinces du sud et par les touristes étrangers se justifie par le fait qu’il offre des paysages très beaux et prend la forme d’un bras de mer de 20 km de long et quelques centaines de mètres de large associé à une Gelta temporaire et un littoral marin. Le tout étant serti dans un contexte touristique tout à fait remarquable. D’ailleurs c’est l’un des plus importants sites d’intérêt biologique et écologique au niveau du Royaume. ..... D’aucuns y viennent armés de jumelles spécialement pour voir les oiseaux migrateurs qui vivent dans la lagune Naila. C’est ainsi que la visite du parc fera le bonheur des amateurs de la nature, notamment les ornithologues étant donné que ce site abrite l’un des plus beaux et prestigieux oiseaux du monde appelé le flamand rose. «Toutefois, ce site nécessite l’aménagement d’une structure d’accueil convenable, où peuvent loger les touristes, ainsi que des moyens de transports suffisants», explique un admirateur de ce site. Ces atouts enrichis par des sites archéologiques en font un site de forte attraction pour les amoureux de la nature, et pour les amateurs de la pêche qui peuvent pratiquer leur passion en toute sécurité. Le parc national de Khnifiss abrite également les sebkhas qui ne laissent pas les touristes insensibles. Ainsi, à quelques kilomètres de la lagune s’étale le site de Sebkha Tazgha, qui est un lac salé étendu sur une superficie de 600km² et procure une véritable exploitation de sel qui enchante la vue par l’immensité de son étendue et par le contraste des couleurs. Cette sebkha reflète la morphologie des terrains du Sahara, marquée par un relief varié composé de plateaux et de dépressions géologiques dans le niveau est inférieur à celui de la mer. Cette sebkha s’étend sur une superficie de 360 km², son niveau est inférieur de 50 m par rapport au niveau de la mer. Les plateaux qui l’entourent offrent un espace de pâturage pour les troupeaux de camelins et caprins qui font partie intégrante du paysage. Le cordon dunaire, quant à lui, n’est pas en reste du moment qu’il s’étend sur des centaines de kilomètres le long d’un axe nord-sud, à peine une dizaine de kilomètres de l’Atlantique."
La sebkhra quelques km plus au sud mérite aussi une visite. A Naïla la promenade en barque avec un pêcheur vous permettra de vous approcher très près des flamands roses et autres oiseaux. Une partie de pêche peut aussi être programmée. Et ne manquez pas l'arrivée des pêcheurs le matin au retour de la levée des filets, on peut s'approvisionner en poissons, particulièrement en soles.
Bonne promenade!
  Nicole
Revenir en haut Aller en bas
http://nicole-raconte.over-blog.com/
aurgot33
COMITE de GESTION du FORUM
COMITE de GESTION du FORUM
aurgot33

Masculin Age : 71
Inscrit le : 08/06/2014
Messages : 3056
Ville/Région : gujan mestras

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime09.01.20 16:39

Merci Nicole pour cette précision. Nous l'avions visitée il y a 2 ans, et nous avions bivouaqué pendant 2 nuits. C'est vrai que cette lagune est magnifique. 
Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
distran
CAMPINGS MAROCAINS
CAMPINGS MAROCAINS
distran

Masculin Age : 53
Inscrit le : 04/10/2005
Messages : 2989
Ville/Région : Mhamid

[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime09.01.20 17:03

Ils vont faire une centrale à Tah ! dans la sebka ?
Un bijou de la nature encore perdu Y a un PB....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.espritdesert.com
Contenu sponsorisé




[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z   [Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Poésies, contes, légendes...] Le Maroc de.... A à Z
Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Découverte du Maroc en camping-car :: Boulevard des Echanges, des Rencontres. :: Poésies, contes, légendes, livres-
Sauter vers: